Jerusalem >

Le quartier Juif

Version mobile

Le quartier Juif

La Vieille Ville de Jerusalem se divise en 4 parties. Le quartier musulman, chrétien, arménien et juif. C'est dans ce dernier que nous vous emmenons

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La Vieille Ville de Jerusalem se divise en 4 parties. Le quartier musulman, chrétien, arménien et juif. C'est dans ce dernier que nous vous emmenons...
Peuplé par les juifs depuis 3000 ans, il leur fut interdit entre 1948 et 1967, sous l'occupation jordanienne. Ce n'est qu' après la réunification de Jérusalem pendant la guerre des 6 jours, que les juifs ont pu réintégrer les lieux.
Depuis, le quartier juif a fondu sa modernité dans les murs de la Vieille Ville.
C'est une zone à la fois calme et animée, où enfants sur les places, sous l'oeil attentif de leurs mères qui discutent entre femmes; où les terrasses de café et de restaurant jalonnent la balade et où familles se promènent tranquillement, poussette à la main...
Il n'est pas rare de croiser des juifs orthodoxes, vêtus de leur habit traditionnel, un caftan de couleur sombre sur le dos et un feutre sur la tête. Car aujourd'hui, le quartier est habité en grande partie par des religieux qui consacrent leurs journées à l'étude de la Torah, la Loi Juive.
Cette partie de la ville regroupe de nombreuses synagogues et " yeshivot", les centres d'études juives, que vous apercevrez, au hasard des ruelles.
En vous promenant, vous trouverez aussi Le Cardo et ses boutiques. Cette ancienne grande artère de la ville fut construite par les Byzantins. Au fil des siècles, elle a disparu sous 4m de décombres, et ne fut redécouverte qu'en 1980 !
Mais le site le plus important de ce quartier, c'est le Kotel, le mur occidental, plus connu sous le nom de Mur des lamentations...Considéré par les juifs comme le plus sacré des sites religieux, ils viennent y prier à chaque heure du jour et de la nuit.
Rendez-vous sur l'esplanade du mur le vendredi soir, pour le début de la fête juive du Shabbat. Avant de se réunir en famille, les praticants mettent leurs beaux habits et viennent se recueillir.
Ils lisent les textes saints à voix haute, chantent et parfois dansent. Tendez l'oreille et laissez-vous guider par les voix qui s'élèvent ici depuis bientôt deux millénaires...
Retour haut de page