Hyères les Palmiers : découverte entre terre et mer >

L'Ayguade

Version mobile
English

L'Ayguade

Louis 9 meurt de la peste, à Tunis, lors d'une croisade.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à l' Ayguade .
C'est à l' Ayguade que Louis 9, accoste...
Louis 9 ou Saint Louis ?
C'est une seule et même personne. Louis 9 meurt de la peste, à Tunis, lors d'une croisade. Il sera canonisé ensuite, pour devenir Saint Louis
Et donc nous parlons du temps des croisades...
Oui, rappelez vous de vos leçons à l'école : ces expéditions partaient d'Occident, pour délivrer les lieux saints de l'emprise musulmane. 8 des principales croisades se feront entre les 11 ème et 13 ème siècles.
Nous sommes donc en juillet 1254.
Saint Louis revient de la 7 ème croisade. Elle s'est soldée par un échec. Il a même été capturé un temps par le sultan d'Egypte, qui contrôle alors Jérusalem.
Voilà le bateau qui accoste.
Ah, la Provence. Enfin une terre hospitalière. Après dix semaines en mer.... et tous ces combats menés si loin, pour la gloire de la Chrétienté...
Saint-Louis peut débarquer sans crainte. Hyères ne fait certes pas partie du royaume de France, mais le Comte de Provence n'est autre que son frère.
Vous croyez qu'il a été séduit par notre côte d'azur ?
A l'époque, la Côte d'Azur n'existe pas.
Ou, plutôt son nom.
Il faut attendre l'hiver 1887 pour que Stephen Liegeard , sous-préfet de la Côte d'Or, invente cette appellation - à Hyères précisément -où il est frappé par les bleus conjugués de la mer et du ciel... l'azur.
L'eau ici est d'excellente qualité. La preuve, c'est la présence d'herbiers de posidonie. Ces plantes-là ne supportent pas la pollution. Mais dans un environnement protégé, comme ici, elles se transforment en un formidable abri pour les poissons, les coquillages, les algues...
Et pour se baigner, on a l'embarras du choix. Hyères compte 70 kilomètres de littoral, dont 30 km de plages.
Celle de l' Ayguade , devant nous, est l'une des plus prisées.
Des plages, il y en a pour tous les goûts, des étendues de sable fin aux criques rocheuses.
Certaines sont même réservées aux naturistes, sur l'île du Levant.
Une île partagée en deux. Une partie, classée zone militaire. Une autre, sur laquelle les frères Dumont Durville ont créé -dès 1931- le village d'Héliopolis.
A l'intérieur des terres, c'est là que se trouvent les salins.
On y ramasse les cristaux de sel dans les marais, après évaporation de l'eau au soleil. Ce sel, au Moyen-Âge, assure la richesse de Hyères.
Comment ? Le Comte de Provence achète la totalité de la production pour la revendre six fois plus cher à la population, sous la forme d'une taxe, la gabelle !
Les salins ont donné leur nom à un petit village et à son port de pêche que l'on aperçoit, toujours sur la gauche. Là-bas, c'était longtemps le règne des cabanons.
Magali Fillol , conteuse évoque avec un brin de nostalgie la vie là bas. Celle des pêcheurs et de leurs bateaux traditionnels, les pointus :
" Après la pêche, ils se réunissaient. Et très souvent, c'était pour la pétanque. Et là, alors, ils parlaient de la mer. On avait l'impression qu'ils étaient partis à la conquête d'un autre monde. C'était leur monde à eux. Le petit monde, c'était le pointu, ce bateau en bois. Et chaque pointu a son nom, et alors ils le vénèrent à travers le temps. Aujourd'hui, les pointus, petit à petit, ils disparaissent. D'autres bateaux les remplacent. Oh, ils sont beaucoup plus luxueux. Mais ils n'ont pas le même caractère. Ils ne savent pas, peut-être embarquer, les rêves, c'est-à-dire les vrais. Lorsque je vais dans un port, et que je vois un ou deux pointus aujourd'hui, eh bien, je les caresse du regard. J'ai l'impression qu'on est un peu parents. "
Rassurez-vous, les autres bateaux embarquent, eux aussi, d'innombrables rêves, entre loisirs et compétitions sportives. Nous allons le vérifier lors de notre prochaine étape au port Saint-Pierre.
Retour haut de page