Découverte de la Haute-Loire >

Vallée de la Loire

Version mobile
English

Vallée de la Loire

Elles sont sauvages, les gorges de la Loire... et oui ! Et dans cette nature préservée, royaume des oiseaux et des rapaces, une balade en canoë de châteaux en reliefs vous le prouvera sans difficulté !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
[Une personne, en canoë, longe la Loire. Elle décrit ce qu'elle voit, tout au long de son parcours.]
Allez, c'est parti ! Bon ça va, ce n'est pas trop difficile... Et puis le paysage est là pour m'accompagner ! Ce n'est pas tous les jours que l'on peut pagayer entre les volcans, croyez-moi ! C'est d'ailleurs ce qui fait la spécificité de la Loire, ici en Haute-Loire...
Tout comme les châteaux de plaisance du Val de Loire, qui jalonnent les bords de la rivière. C'est à celui qui sera le plus impressionnant ... Ah ! Je crois que je viens de trouver le gagnant : le château de Lavoûte-Polignac qui domine la rivière, du haut de son promontoire ... j'en ai le vertige rien qu'à le regarder !
Et juste en face, il y a une plage... [elle s'adresse aux baigneurs, au loin]. " Bonjour ! L'eau est bonne ?! "... Bon, la baignade ce sera pour plus tard... Par contre, je ferais bien comme ces marcheurs, sur la rive. Tous ces sentiers de découverte, le " circuit des paysages de l'Emblavez " ou encore le GR3, entre l'estuaire de la Loire et sa source au Mont-Gerbier-de-Jonc... ça doit être quelque chose ! Allez, une pause! [elle pose le canoë sur la rive].
Il y a un côté sauvage et préservé ici... La preuve, on dit que dans la Vallée de la Loire on trouve plus de 120 espèces d'oiseaux, dont 13 espèces de rapaces différentes ! Quel type d'oiseaux croise-t-on ici ? Demandons à cet homme, caché derrière ses jumelles... C'est Franck Chastagnol, il travaille à la Ligue pour la Protection des Oiseaux.
Les plus emblématiques et les plus observables sont le Milan royal, qui est un grand rapace d'1m 60. Et puis on a un rapace assez remarquable par ses comportements, c'est l'aigle mangeur de serpents. Son nom c'est le Circaète Jean-le-Blanc. Il fait 1m 80, il est encore plus grand que le Milan. En taille, ce sont les plus faciles à observer. Mais après, quand on va se baigner en bord de Loire ou faire du Canoë, on peut découvrir le martin pêcheur, qui est très beau, et puis depuis peu de temps nous avons autour du Puy le guêpier d'Europe qui est un oiseau du pourtour méditerranéen avec 7 ou 8 couleurs différentes, qui niche avec le martin pêcheur dans les berges de la Loire. On le retrouve plutôt sur Lavoûte s/Loire, Vorey. Et puis après, plus communément dans le bocage, on va retrouver la huppe, qui a une belle crête orangée sur la tête, ou la pie-grièche qui a la particularité d'empaler ses proies sur les épines des buissons ou des fils barbelés. Un petit passereau assez terrible. Un oiseau prédateur aussi... mais taille réduite !
Le Loire mérite bien sa mention de dernier fleuve " sauvage " d'Europe ! Bon, moi je n'ai pas fini de pagayer. On repart, car bien d'autres découvertes m'attendent encore...
Retour haut de page