Découverte de la Haute-Loire >

Le Train Touristique des Gorges de l'Allier

Version mobile
English

Le Train Touristique des Gorges de l'Allier

C'est parti pour 67 km au plus près de la rivière Allier, là où aucune route ne passe !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
(Sifflet de gare, train qui démarre) C'est parti pour 67 km au plus près de la rivière Allier, là où aucune route ne passe !
Entre Langeac et Langogne, il fallait être sacrément culotté pour oser tracer au coeur d'un relief inaccessible cette portion de la ligne mythique du Cévenol ! Le tout, à la fin du 19e siècle : à une époque où la dynamite n'existait pas encore ! Des milliers d'ouvriers ont ainsi travaillé d'arrache-pied pour réaliser ce chef-d'oeuvre d'architecture reliant Paris à la Méditerranée.
Depuis 1999, le train touristique reprend cet itinéraire audacieux, traversant des gorges sauvages et franchissant de nombreux ouvrages d'art. Derrière les vitres, on reste subjugué par les points de vues. Tout comme Bob Beaulieu, l'un des créateurs du train touristique...
"Quand on approche cette ligne des Cévennes, qu'on sort d'un tunnel pour entrer sur un viaduc pour repasser dans un autre tunnel pour repasser sur un viaduc encore plus spectaculaire pour passer sur un pont métallique ou sur une construction en pierre de plusieurs centaines de mètres de long; quand on connaît les moyens qu'il y avait à cette fin de19e s, on ne peut qu'être totalement 'impressionné par cette ligne ! ".
Allez, un petit arrêt pour se remettre de ses émotions : baignade et pause farniente à Monistrol-d'Allier !
(train qui démarre) On peut repartir le long de l'Allier, l'une des dernières grandes rivières sauvages d'Europe. Pour preuve : on y trouve encore le saumon Atlantique, qui vient s'y reproduire ! Un poisson qui s'il est aujourd'hui en voie d'extinction, curieusement, ne faisait pas le bonheur des ouvriers de l'époque...
"On a retrouvé des articles qui attestaient que les ouvriers s'étaient mis en grève pendant la construction de cette ligne parce qu'on leur servait du saumon à manger tous les jours ! Parce qu'il y avait tellement de saumons dans la rivière Allier qu'il suffisait pour les gens qui étaient chargés de l'intendance et de la cuisine d'aller braconner quelques dizaines de saumons en bas dans la rivière et ils servaient du saumon à manger tous les jours, ce qui leur évitait de se creuser la tête et les ouvriers s'étaient mis en grève ! ".
Dans ce "sanctuaire naturel", sachez que les paysages façonnés par l'eau et les volcans hébergent une nature préservée où l'on croise de nombreuses espèces rares. D'ailleurs, vous croiserez peut-être la bête du Gévaudan, qui sait ?!
(Bruit train qui s'arrête) Le voyage touche à sa fin. Tout le monde descend à Langogne, où l'on peut s'attarder pour une balade ou un bon repas...
Deux heures au coeur des Gorges de l'Allier viennent de s'achever. Pour faire ce trajet, rendez-vous de juin à septembre. Pour le billet, c'est la boutique du train touristique de Langeac qui s'en charge ! Ah, et dernier conseil : réservez vos places à l'avance car ce train connaît un succès aussi joli que son parcours...
Retour haut de page