Découverte de la Haute-Loire >

Le Massif du Mézenc

Version mobile
English

Le Massif du Mézenc

D'un côté l'Ardèche, de l'autre la Haute-Loire, à perte de vue. Une vue imprenable et un territoire où l'on peut tout faire, été comme hiver... que l'on soit contemplatif ou grand sportif !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
[Bruitage nature]
Fermez les yeux. Ecoutez. Vous n'entendez rien ? C'est normal. Sur ce territoire règne le calme et la sérénité...
...mais pas que ! Le Massif du Mézenc et les plateaux qui l'entourent, c'est aussi un territoire dynamique, avec une foule d'activités de pleine nature. Chiens de traîneaux, ski, raquettes, snowboard ou snowkite pour l'hiver. Randonnée, détente et VTT pour l'été ! Et même balades à dos d'ânes, sur les chemins de Stevenson... De grands espaces où TOUT est possible ! Même le XV de France vient s'entraîner du côté du Haut-Lignon!
Du Mont Gerbier de Jonc - sources de la Loire - jusqu'au sommet du Mont Mézenc, ici, on prend de la hauteur ! Et sur ce " toit du département ", comme on l'appelle, la vue vous le confirmera.
Sébastien Michel, accompagnateur en montagne, en sait quelque chose...
Tous les publics qui découvrent et qui viennent sur ces territoires sont extrêmement sensibles à cette variété de paysages, de pouvoir voir tout le quart sud-est de la France. Quand on regarde à l'ouest on a toute la chaîne des Alpes, du Mt Blanc au Mt Ventoux. On regarde un peu plus au Sud on voit une partie de l'Aigoual, le Mt Lozère, toute la chaîne de la Margeride,... Ensuite, les plombs du Cantal quand on va un peu plus à l'ouest, le massif du Sancy, la crête du Forez, ... Donc il y un panoramique qui est très singulier, unique. Et puis exceptionnel, par jour de beau temps. Quand on redescend c'est vraiment le vertige à l'horizontal : le regard qui porte très loin, rien ne l'arrête... et du coup qui donne aussi une sérénité parce que ces formes douces, ces couleurs variées... tout ça donne un sentiment de plénitude !
Pour les citadins en quête de sérénité, c'est l'endroit rêvé ! Un véritable retour aux sources, où l'on guette les marmottes et pêche les truites, où l'on observe les violettes du Mézenc tout en admirant les belles maisons aux toits de chaume ou de lauze, sans oublier le riche patrimoine religieux...
Et pour parfaire cette pause hors du temps, un bon repas autour d'un morceau de Fin Gras du Mézenc - AOC s'il vous plaît ! - et ça y est, vous êtes revigoré ! Vous voici prêt à retourner affronter la vie citadine... à moins que vous ne songiez à rester plus longtemps que prévu, voire à vous installer... vous ne seriez pas le premier !
Retour haut de page