Découverte de la Haute-Loire >

De Rochebaron à Chalencon

Version mobile
English

De Rochebaron à Chalencon

Un château qu'il faut approcher doucement, un village qu'il faut arpenter paisiblement. De Rochebaron à Chalencon, c'est toute l'époque médiévale qui refait surface, sous le regard aiguisé des rapaces...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
[Une personne arpente le sentier menant au château de Rochebaron]
Pour accéder au château de Rochebaron, il faut suivre les panneaux... Un petit quart-d'heure de marche et on y est ! Et en chemin, on découvre petit à petit les vestiges de cet édifice bâti au 11e siècle...
Et voilà, nous y sommes ! Quelle vue ! On voit les gorges de la Loire. D'ailleurs, on dit que Rochebaron est l'un des premiers châteaux de la Loire... On l'a surnommé " le nid d'aigle" !
[Bruitage rapaces]
Tiens, en parlant de rapaces... En voici quelques-uns... Probablement " Les aigles de Rochebaron ", qui du printemps à l'automne, assurent l'animation. Un étonnant spectacle!
[Bruitage voiture]
On repart, direction Chalencon cette fois-ci ! Facile, une route touristique nous y mène. Mais sachez que les deux villages ne sont pas liés uniquement par la route. Ici, c'est aussi une histoire de famille... Celle des Rochebaron-Chalencon, qui a laissé des traces dans le paysage. Ce que nous explique Daniel Dancette, véritable encyclopédie de l'histoire locale...
C'est vrai qu'entre les deux coins y'a plein de villages, tous chargés d'histoire et avec la même histoire, les mêmes empreintes, les mêmes souvenirs. Les empreintes matérielles comme les châteaux, les églises, les chapelles, les ponts qui ont tous été construits à ces époques et qui ont tous un nom particulier relatif à ces familles. Et puis entre les deux châteaux tous les villages ont été plus ou moins inspirés par tous ces nobles : Tiranges, Boisset, Valprivas, Solignac-sous-Roche, qui étaient vraiment les hameaux satellites de ces châteaux. Et c'est eux qui ont fait le parallèle, entre les deux...
[Bruitage voiture qui s'arrête et portière. ]
Et nous voici arrivés à Chalencon... Petit, joli, escarpé : ce village est irrésistible. Un château, une chapelle du 11e siècle, des maisons de pierre. Et, en contrebas, le fameux Pont du Diable...
La légende dit que ce pont était construit mais qu'à chaque fois on ne le finissait pas parce que les crues de l'Anse emportaient l'ouvrage et le démolissaient. Et puis un jour le diable est venu proposer un pacte au seigneur de Chalencon. Il a dit qu'il construirait ce pont en une nuit seulement, à condition que la première âme qui passerait ensuite sur ce pont serait, évidemment, pour lui. Et, paraît-il, ce pont a été construit en une nuit. Et le diable attendait le seigneur. Et le seigneur avait son chien. Le chien, est-ce-volontaire, a traversé le pont et le diable a eu cette seule âme en paiement ! Il est rentré dans un grande fureur et, du coup, il a bousculé le mur qui s'est à demi effondré et pendant des siècles il manquait des pierres sur ce mur du pont !
Mais rassurez-vous : entre Rochebaron et Chalencon, vous n'y laisserez pas votre âme. Mais, probablement, un peu de votre coeur...
Retour haut de page