Découverte de la Haute-Loire >

Brioude, ville de lumière et de couleurs

Version mobile
English

Brioude, ville de lumière et de couleurs

Des pavés aux peintures en passant par les vitraux de la Basilique, la ville de Brioude a sorti sa plus belle palette. De quoi en voir de toutes les couleurs !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Jetons un regard sur ces fameux vitraux... Du rouge, du vert, du bleu, du jaune. Des formes, il faut bien l'avouer, indéfinissables... Et pourtant, harmonieuses ! Et cette lumière particulière, fascinante et joyeuse. Vraiment, dans cette Basilique Saint-Julien, les vitraux étonnent, détonnent, enchantent ! Mais, c'est certain, ils ne laissent personne indifférent !
Quel est ce magicien de la lumière et de la couleur ? Kim En Joong, prêtre et peintre coréen. En 2006, la ville fait appel à lui pour remplacer les vitraux... très inspiré par l'édifice, particulièrement par le Christ lépreux, l'artiste a réalisé 37 baies toutes peintes sur verre ! Dites-moi Aurore, vous qui oeuvrez pour le patrimoine du Haut-Allier, vous confirmez ce chiffre ?
37, oui ! 37, puisque c'est toute la nef qui a bénéficié de cette réalisation. Cet artiste d'origine orientale a fait les beaux-arts à Séoul et c'est aussi un artiste qui témoigne de cette sensibilité. Et l'on arrive donc à une réalisation qui est contemporaine, inspirée de la peinture et notamment de l'abstraction lyrique. Il fallait oser, mais c'est quelque chose qui s'intègre très bien !
Grès rouge, calcaire, basalte, granulite, marbres, galets... Des murs aux pavés, du sol à la voûte, dans cet édifice, toutes les couleurs sont représentées. La polychromie est d'ailleurs la particularité de cette basilique romane, la plus grande d'Auvergne ! Et Kim En Jong, lui, l'a bien compris...
Et bien il a voulu jouer sur cet aspect-là et jouer sur la lumière. C'est-à-dire que d'un côté il y a des tons chauds, de l'autre côté des tons froids. Mais ce qui est intéressant à voir c'est quand la lumière vient frapper ces vitraux et vient se répercuter sur la pierre. C'est ça, c'est ce jeu de lumières qui est intéressant...
Alors à tous les moments de la journée, selon l'heure et la lumière, les pierres se parent d'étranges teintes... "  La lumière fait chanter les pierres" a dit Kim.
Mais les couleurs ne sont pas qu'ici ! Observez les peintures murales, belles et chatoyantes ! Elles aussi participent à cet enchantement ! Et mettez le nez dehors ! Car la lumière est aussi à l'extérieur... Un exemple ? Brioude en lumière, début juillet. Un spectacle son et lumière projeté sur la Basilique, qui lance la saison estivale. Mémorable !
Unique !
Uniques aussi ces couleurs que l'on pose délicatement, du bout du pinceau, lors de la Biennale d'Aquarelle. Dans une ambiance libre et décontractée, des moments forts d'échange et de partage, la Biennale ose un niveau artistique élevé, un programme inédit et une ambiance qui fait la part belle à la convivialité.
Soyez-en certains : une balade dans Brioude, c'est une expérience haute en couleurs...
Retour haut de page