Gros Fays >

Le château-ferme

Version mobile
English Néerlandais

Le château-ferme

Cette demeure nobiliaire a eu de multiples fonctions au cours de son histoire liée à celle du Duché de Bouillon.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le château-ferme
Aujourd'hui séparés par la route, la ferme et le château formaient autrefois une même propriété d'où l'expression de " château-ferme ". A dire vrai plus un manoir nobiliaire construit fin 17ème par la famille des seigneurs de Gros-Fays : les Lamock. S'il n'a aucune fonction défensive, il n'en est pas moins architecturalement impressionnant :
Y a deux tours à ce château là. (Yvon Barbazon historien local ) Des murs d'une épaisseur qui varie quand même de 1 à 2 mètres, c'est quand même assez costaud. C'était des murs qui étaient fait en partie, on va dire, en pierres sèches. Il n'y avait pas de mortier, pas de liant à l'époque. A mon avis, la ferme est même encore plus belle que le château au point de vue architecture, disposition des pierres de schiste. C'est une belle grande ferme. Au sommet d'une vallée et les terrains qui l'entourent ne sont pas bien plats. La position n'est pas extra. Mais enfin pour l'élevage qu'on y faisait ça pouvait aller.
De même que pour la culture du seigle et de l'épeautre, les céréales les plus adaptées aux sols pauvres de Gros-Fays.
Le château-ferme a également longtemps fait office de " hauts cotterie " - d'office des eaux et forêts si vous préférez - du duché de Bouillon dont le village a longtemps fait partie. Duché souverain, c'était une sorte d'état indépendant sous la coupe de la famille du célèbre Godefroy du même nom.
C'était théoriquement indépendant mais c'était nettement sous influence française. C'était là qu'il y avait les imprimeries où on pouvait absolument écrire un petit peu n'importe quoi alors qu'autre part on ne pouvait pas le faire. Tout ce qu'on devait imprimer en France d'un petit peu douteux on venait l'imprimer à Bouillon parce que c'était pas français mais ça l'était quand même.
Après la révolution, le château-ferme est l'un des plus importants établissements agricoles du canton de Gedinne. Et vers 1880, ultime rebond de ses multiples fonctions, les propriétaires d'alors, la famille Bourguignon, décide de créer une brasserie dans son aile droite :
Elle avait pour cela acheté le matériel d'une ancienne brasserie qui existait dans le village. Elle va s'arrêter à la guerre de 14. On l'a dit mais je n'en ai pas eu confirmation que les allemands auraient volé l'installation qui était en cuivre donc elle se serait arrêtée, oui, à la fin de la guerre de 14.
Retour haut de page