Circuit de la Grande Guerre 14-18 >

Longueval

Version mobile
English Néerlandais

Longueval

Ce sont les troupes sud africaines qui ont dû tenir le bois du 15 au 20 juillet 1916

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Longueval, face au Mémorial Sud Africain. Derrière se trouve aussi le musée.
Il est installé dans le bois Delville, stratégique lui aussi pour les alliés qui voulaient progresser sur le front vers l'Est et le Nord.
Ce sont les troupes sud africaines qui ont dû tenir le bois du 15 au 20 juillet 1916. < A peine arrivés en France via le port de Marseille après des combats dans l'actuelle Namibie et en Egypte, ces 3200 hommes vont connaître des combats très durs à Longueval. Seuls 143 d'entre eux sont sortis indemnes des tranchées. . >
< Jusqu'à 800 obus à la minute.
Un enfer. D'ailleurs en anglais, le bois Delville n'était pas loin du bois du diable, the devile Wood comme les soldats sud africains l'avaient rebaptisé.
>
Oui regardez les arbres. Le plus vieux, le plus gros sur la gauche face à vous est le seul qui ait résisté à ce déluge de feu. En observant bien le paysage, on distingue aussi encore des traces de tranchées.
Admirez cette longue et large allée de gazon, impeccable...
Et ces chênes plantés avec des glands amenés d'Afrique du Sud. Pas de doute, on est ici en Afrique du Sud. >
Oui, chaque site consacré au souvenir de la Grande Guerre appartient souvent au pays dont les soldats se sont battus.
Thapédi Massanabo est le responsable du Mémorial Sud Africain. Ici, il est chez lui :
" C'est un territoire sud africain qui a été acheté en 1920 parce que le lieu est devenu sacré pour les sud africains, pour la guerre que les sud africains ont fait ici. Le musée a été inauguré 60 ans après en 1986. C'est une copie d'un fort qui se trouve au Cap, le fort de Bonne Espérance. "
Et si vous observez le cheval installé au dessus du Mémorial, < vous remarquerez qu'il est tenu par les 2 frères Castor et Pollux. Un symbole fort de réconciliation. Le cheval est guidé par les 2 composantes de la population blanche de l'époque en Afrique du sud : les colons issus des Pays-Bas, et ceux issus de Grande Bretagne. Aujourd'hui, il s'agit de réconcilier tous les Sud Africains quelle que soit la couleur de leur peau.
>
Pour la petite histoire, un autre animal, symbole de l'Afrique du Sud est passé par ici : le Springbok. Cette gazelle, emblème du pays s'appelait Nancy. Les soldats sud africains mobilisés ici l'avaient emmenée. Nancy a survécu à la bataille de la Somme. Elle est morte en Belgique après la guerre.
Après les sud-africains, les néo-zélandais ont renforcé les troupes en septembre 1916
En leur mémoire, un obélisque a été érigé à côté d'ici à la sortie de Longueval sur la route de Flers.
Il faut aussi voir Ginchy, Mametz avec son mémorial Gallois et Guillemont.
" Le village de Guillemont ne se distinguait du reste du terrain qu'en ce que les entonnoirs y étaient d'une couleur blanchâtre due aux pierres pulvérisées des maisons... "
. >
Ernst Junger s'est battu dans l'Armée Allemande. Il a connu aussi la deuxième guerre mondiale.
Retour haut de page