La Grande Guerre sur le Front Occidental : l'Oise >

Nampcel

Version mobile
English

Nampcel

L'abri de sa Majesté

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nampcel
La commune abrite l'un des plus grands cimetières allemands de la première guerre mondiale. Cette nécropole a été crée le 7 août 1919. Après avoir été franco-allemande, elle est agrandie et érigée en 1922 en cimetière militaire allemand
Arrivée en voiture d'Augustin. Il s'arrête et descend. Ambiance calme. Des oiseaux au loin
Augustin :
Ici, il n'y a donc que des tombes de soldats allemands. Enfin pour être précis, 11 324 précisément. 3 austro hongrois. Des victimes tombées sur une centaine de lieux de combat à 30 kilomètres autour d'ici. C'est plutôt rare de voir un cimetière allemand. D'ailleurs, au début, cette nécropole était franco-allemande. Jusqu'en 1922. Après la guerre, une descendante du Comte de Foix, Général de l'armée française, a donné ce terrain pour édifier ce lieu.
Bruit d'un train au loin
Mais j'y pense. Un habitant du village m'a bien dit qu'à l'époque, une ligne de chemin de fer passait à proximité d'ici. Les trains transportaient des soldats blessés. Ceux qui ne survivaient pas à leurs blessures, Français comme Allemands, étaient inhumés ici. Terminus !
Bruit du train qui s'éloigne
Cet habitant m'a aussi parlé d'un abri allemand un peu particulier, qui existe toujours à Nampcel. On l'appelle l'abri du kronprintz. Juste après la guerre, les journaux en parlent parce qu'à l'époque il est très impressionnant : en pierre de tailles, avec du parquet, des lambris et de nombreuses pièces à l'intérieur.
Kronprinz ? Je ne suis pas doué en allemand mais je suis à peu près sûr que ça veut dire...prince. Qu'est ce qu'un prince pouvait donc bien faire ici pendant la guerre. Ca vaut peut être le coup de rappeler ce monsieur... J'ai gardé son numéro...Rémi Hebert...
Composition d'un numéro, une sonnerie....
Rémi Hebert : Allo...
Augustin : Monsieur Hebert ? Vous m'aviez bien dit que l'abri militaire à Nampcel s'appelait l'abri du Kronprinz. Mais qui l'a baptisé comme ça ? Et pourquoi ?
Rémi Hebert :
" Qui l'a baptisé comme ça ? Euh... Les Allemands au grand jamais n'ont baptisé cet abri, abri du Kronprintz. C'est une appellation française. Jamais au grand jamais, pour la bonne raison c'est qu'il n'y a jamais eu de kronprinz dedans. Quand les Allemands évacuent cette région en mars 17, et quand on tombe la dessus, on en revient pas. "
Augustin : " Ca doit donc être ça : les Français découvrent cet abri intact alors que les Allemands ont tout détruit autour : les maisons, les églises, les bâtiments publics. Ils imaginent alors que ce bâtiment luxueux pour l'époque, construit par les allemands, est celui d'un prince. Voilà pourquoi à la fin de l'année 1917, un journaliste écrit qu'il y a à Nampcel un Kronprintz. Et la revue Miroir publie des photos en 1919. La légende peut donc commencer. "
Les Allemands sont de grands bâtisseurs. A 15 kilomètres de là, ils avaient construit pour leurs soldats une grande piscine avec une série de bassins et de nombreux motifs décoratifs en pierre de taille. Aujourd'hui, il ne reste plus rien de ce bâtiment.
Retour haut de page