La Grande Guerre autour de Béthune : entre front et arrière-front >

Prologue

Version mobile
English

Prologue

Caroline Garry

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Pendant la Grande Guerre, chaque nation engagée avait son arrière front. Parmi elles, les troupes anglaises étaient installées à Béthune, dans le Pas-de-Calais, au coeur du front de l'Artois. Entre Ypres au nord et Arras au Sud, des combats meurtriers ont rempli les cimetières civils et militaires : la Bataille de Loos en 1915, la Bataille de la Lys en 1918. Et pourtant, le Front d'Artois, c'est le front oublié.
Augustin  :
Le front oublié... Comment a t-on pu oublier ces morts, ces blessés et ces destructions. L'Artois, c'était un champ de ruines à la fin de la guerre. Et surtout Béthune...
musique des années 50
Au début de la guerre, Caroline Garry a 25 ans. Cette franco britannique franchit la Manche et s'engage aux côtés des troupes anglaises pour exercer son métier : infirmière.
Caroline : Ah Béthune ! C'est toute ma jeunesse. Là ou j'ai aussi rencontré l'homme de ma vie, mon aviateur, Peter. Comme lui, j'ai vécu la guerre dans cette ville. J'ai soigné nos soldats, ceux qui étaient envoyés à l'hôpital britannique : c'était le 33ème Casualty Clearing Station. J'y suis restée jusqu'à sa fermeture en 1917.
Retour haut de page