Canal de Brest à Nantes - de Pont Triffin à Gouarec >

Port de Carhaix

Version mobile

Port de Carhaix

Rivière, routes de pierres et voies de fer :Tous les chemins mènent à... Port de Carhaix !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Rivière, routes de pierres et voies de fer :
Tous les chemins mènent à... Port de Carhaix !
Le halage reprend, au pas lent de la jument. Sur le bord du chemin fleurissent les reines des prés. Des châtaigniers, des ormes et des peupliers ont été plantés pour tenir les berges et fournir du bois aux Ponts et Chaussées. Leur ombre abrite Pierrick du soleil, aux heures les plus chaudes.
Bientôt, l'Aurore rejoint les abords de Carhaix. En 1895, quand l'équipage du chaland s'amarre à Port de Carhaix, la ville vient d'être choisie comme centre des chemins de fer de l'ouest.
Les premières lignes du " Réseau Breton " sont peu à peu inaugurées. La cité aux marchés si réputés redevient ce " coeur battant de la Bretagne intérieure " qu'elle fut longtemps...
Carrefour des anciennes routes menant à Rome, l'ancienne Vorgium fait de nouveau parler d'elle.
Un paysan a remarqué le kabig du mousse, il l'interroge :
D'où viens-tu petit ?
De l'île de Tibidy. En face de Landévennec, en Rade de Brest.
Landévennec ?
Oui, là où dort le Roi Gradlon... Vous savez, le seigneur de la ville d'Ys !
Bien sûr que je connais Ys ! Sais-tu où tu te trouves ici ?
Port de Carhaix, à ce qu'il parait !
Carhaix, oui, Ker Ahes, la ville d'Ahes... La fille de Gradlon. Chez vous, vous l'appelez Dahut. Ici, on dit qu'elle fonda Carhaix !
Au temps des Romains... Notre ville était plus puissante que Rennes et Paris ! poursuit le paysan-conteur en offrant un peu de lait aux enfants. Les habitants avaient même l'eau courante ! Un peu plus loin, à Paule, vous verrez des morceaux de l'aqueduc qui menait l'eau jusqu'à la ville... Ouvrez l'oeil, Adieu !
Kenavo ! L'eau courante, qu'est ce que ça peut bien être ?
Après les Romains, il faut attendre le milieu du XXème siècle pour que les habitations soient reliées au réseau d'eau. L'un des objectifs du canal fut d'ailleurs de constituer un " réservoir " d'eau salubre en Bretagne. Une eau de qualité, pour tous.
Aujourd'hui encore, le canal fournit de l'eau potable à plus de 200 000 personnes, été comme hiver. Les arbres longeant le halage ont également été plantés pour réduire l'évaporation.
Yann annonce soudain :
Encore une écluse et nous déchargerons le sable. Pierrick ! Tu m'aideras avec la brouette. Et toi, Ann, tu feras la lessive avec Marthe. Il fait beau, et comme nous nous arrêterons un moment, Mam veut en profiter pour laver en grand.
Qu'est-ce que nous allons charger, à la place du traes ?
De l'ardoise pour Pontivy ! Je ne suis pas ravi de passer la tranchée de Glomel mais le chargement est bien payé. J'espère juste qu'on y trouvera assez d'eau. La dernière fois, nous avons " touché " le fond deux fois. Je n'aime pas ça et le bateau non plus !
Et après Pontivy, on part vers où ?
Aucune idée, mignon ! Nous irons là où il y aura du travail pour le bateau, le cheval et nous !
Retour haut de page