La cité des Etoiles de Givors, une utopie réalisée >

Le cheminement public et les terrasses privées

Version mobile
English

Le cheminement public et les terrasses privées

Nous sommes au coeur de la cité des étoiles, sur le parcours entre le théâtre du Vieux Givors et le sommet de la colline.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
le cheminement public et les terrasses privées
Nous sommes au coeur de la cité des étoiles, sur le parcours entre le théâtre du Vieux Givors et le sommet de la colline.
En montant ces escaliers, qu'est-ce qui vous saute aux yeux ?
Tous ces triangles de verdure ! Peut-on y accéder ?
Et bien, ce sont les terrasses privées des habitations. C'est l'une des marques de fabrique de Jean Renaudie : végétaliser les balcons ! Comme ça, ils font office de prolongements de la colline dans le centre-ville. Ces terrasses contribuent également à différencier ces constructions des autres grands ensembles de l'époque. Une vraie originalité.
" je peux dire quand même que j'ai eu le coup de foudre en voyant cet appartement avec ces deux terrasses.
Andrée vit ici, depuis les années 1990...
Je ne ressens pas le béton à cause des fleurs, à cause des terrasses, et du ciel, je vis en pleine nature dans mon 5e étage. Je parlais avec une personne ce matin, en lui disant est-ce que vous avez toujours votre muguet, elle a, je sais pas, 200 pieds de muguet sur sa terrasse au rez-de-chaussée.
A tous les étages, le même enthousiasme. Jacqueline vit au 8e...
" c'est sans doute ce qui en fait le charme, moi ce que j'aime beaucoup, c'est le fait qu'il y ait des porte-fenêtres qui donnent sur ces terrasses, que la hauteur du sol de l'appartement soit un peu plus basse que la hauteur des terrasses, autrement dit la présence de l'extérieur est là même si les yeux ne sont pas dessus et je trouve ça très agréable sans parler du jeu de lumière qui rentre facilement dans l'appartement ".
Et ce n'est pas un hasard. Jean Renaudie était très attaché à la philosophie de l'architecture moderne. Et, à ce titre, comme Tony Garnier, il a fait de la lumière un élément clé du bien-être.
D'ailleurs, il occupait lui-même l'un de ses appartements, à Ivry-sur-Seine en région parisienne. Voilà ce qu'il en disait.
Reconstitution
" La terrasse, elle est rassurante quand on est à l'intérieur, parce qu'on n'est plus sur le vide. Elle permet aux gens d'entrer en contact facilement les uns avec les autres mais elle permet aussi à l'inverse de sauvegarder l'intimité. Parce que les gens peuvent rentrer chez eux, et de ce fait la terrasse éloigne des voisins. "
Et puis, ces terrasses ont un autre avantage ! La terre et la verdure sont de formidables isolants pour les appartements dessous...
C'est de la géothermie ?
Exactement ! Et en 1974, la technique n'était pas connue comme aujourd'hui !
Jean Renaudie était donc vraiment un précurseur !
Oui, et il voulait aller plus loin : recouvrir toutes les façades de végétation....
Imaginez ! Les logements fondus dans le paysage, ne faisant plus qu'un avec la colline St-Gerald...
Et pourquoi ce n'est pas le cas ?
Vingt ans après la construction de la cité, on a choisi d'opérer des ravalements de façades...dans le cadre du programme de rénovation du centre-ville de Givors entre 2000 et 2010.... La végétation des façades a donc progressivement disparu.
Pour écouter le prochain commentaire, encore un effort, notre prochain rendez-vous est au sommet de la colline, près des vestiges du château. Soyez prudents lors de l'ascension, selon le temps, le chemin peut être glissant.
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page