Genève : Quartier des Nations >

Le Musée International de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge

Version mobile
English

Le Musée International de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge

Une aventure humanitaire

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le Musée International de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge
Nous sommes au 17 avenue de la Paix, devant le Comité international de la Croix-Rouge. Ce bâtiment date des années 1870 et a été d'abord le siège de l'Organisation Internationale du Travail, avant d'héberger l'hôtel Carlton.
D'ailleurs, l'avenue de la Paix a été aménagée dans les années 1930 pour relier la Société des Nations à l'O.I.T. On a restructuré le chemin qui allait du lac au parc de l'Ariana, de l'autre côté de la rue.
Aujourd'hui cette bâtisse abrite la plus ancienne organisation humanitaire. Elle a été créée en 1863 !
et pour plonger dans ses coulisses et comprendre le sens de ses actions : juste devant vous, le musée international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge. Il a fait peau neuve en 2013, 25 ans après sa création.
Roger Mayou, le directeur du musée, nous explique cette muséographie novatrice appelée " l'aventure humanitaire "
Le témoignage constitue le fil rouge de la nouvelle exposition, le visiteur est d'abord accueilli par douze témoins et à la fin de chacun des espaces il retrouve quatre témoins qui livrent une expérience qui lui est propre en lien avec les thèmes.
Vous ferez la rencontre par exemple d'un prisonnier de Guantanamo. Une petite fille vous parlera des risques naturels en Chine et un volontaire de la Croix Rouge de la prévention des cyclones au Bangladesh. On est immergé dans leur quotidien !
Ces témoignages sont répartis dans trois espaces, chacun sur un thème particulier, des espaces réalisés par trois architectes différents.
Le Brésilien Gringo Cardia s'est attelé à la " défense de la dignité humaine ",
le Japonais Shigeru Ban à " limiter les risques naturels "
et le burkinabé Diébédo Francis Kéré à " reconstruire le lien familial ".
Et vous pourrez aussi vous plonger dans les collections de la Croix Rouge... elles recèlent des trésors. Roger Mayou :
Je peux citer par exemple la première convention de Genève de 1864, le fichier des prisonniers de guerre de la première guerre mondiale qui est un ensemble impressionnant de six millions de fiches, inscrit sur la liste de l'Unesco. Nous avons aussi de nombreux objets de prisonniers qui provoquent une émotion très fortes puisqu'ils ont été confectionnés par des prisonniers en général d'opinions, et offerts à des délégués du CICR.
Pour finir, un immense Globe terrestre, dans l'espace Focus d'Actualité, vous permettra de vous rendre compte en temps réel des actions menées dans le monde par le mouvement de la Croix Rouge et du Croissant rouge.
Merci de continuer votre visite sur les sentiers culturels de Genève, d'un musée à l'autre.
Retour haut de page