Genève : Quartier de Plainpalais >

Le cimetière des Rois

Version mobile
English

Le cimetière des Rois

Le panthéon genevois

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le cimetière des Rois.
Nous sommes à l'entrée du cimetière des Rois.
Il y a des monarques enterrés ici ?
Non, pas du tout. On fait référence aux rois du tir : notamment les arquebusiers qui avaient leur stand de tir dans les rues avoisinantes.
Mais ce cimetière, c'est le panthéon de la ville, toutes les grandes figures genevoises y sont inhumées.
Alors où se trouve la tombe de Calvin ?
ah...c'est l'énigme à résoudre. Calvin voulait être enterré anonymement, dans une fosse commune.
Calvin s'est toujours opposé au culte des morts et c'est pour ça qu'il avait demandé que les cimetières ne soient plus à côté des églises, c'était pour éviter le culte des morts...
Edna Politi, est auteur et cinéaste, elle est passionnée par l'histoire des personnages qui hantent ces lieux :
et donc il a été très conséquent avec lui-même en disant : "je ne voudrais pas qu'on vienne prier sur ma tombe, l'important c'est ce que j'ai fait et pas les lieux ", voilà.
Ses dernières volontés ont été respectées, jusqu'au 18e siècle. On a apposé alors ses initiales sur une pierre. Au 20e, la tombe a été entourée d'une barrière et on y a planté du buis.
Voilà beaucoup d'indices pour la retrouver.
Oui mais nul ne sait s'il est bien enterré là !
Bon, en attendant, je vois un gros rocher au fond de cette allée. Pas très académique, non ?
C'est la tombe de Georges Favon. Il est né dans ce quartier en 1843.
Un homme politique ?
Oui. Un radical-social plutôt visionnaire. Il a proposé la création d'une assurance maladie et d'une assurance vieillesse dès le 19ème siècle... mais il était en avance sur son temps. Ses propositions ont été adoptées 40 à 100 ans plus tard.
Ça ne me dit pas pourquoi sa tombe ressemble à un gros rocher !
C'est lié à la Franc-maçonnerie. Il était Vénérable de la Loge Fidélité et Prudence. Donc la pierre brute est le symbole des imperfections humaines que le maçon doit tenter de corriger et de modeler. Il doit la polir à l'aide de l'équerre de la morale supérieure et du compas de la sagesse spirituelle : les symboles de la franc-maçonnerie. Et il y a d'autres tombes qui portent ces symboles. A vous de les trouver ! Un plan, à l'entrée, permet de se repérer.
Et on peut encore être enterré ici ?
Oui, mais seulement sur arrêté du conseil d'Etat.
Une des toutes dernières personnes à être enterrée ici, c'est Grisélidis Réal, qui était à la fois une prostituée, qui a fondé une association de défense des prostituées mais qui était aussi écrivaine. Elle avait tout d'abord été enterrée ailleurs et il y a eu une demande des habitants pour qu'elle soit honorée et enterrée ici, et sa tombe a été transportée au cimetière des rois....c'est bien d'avoir Calvin et Grisélidis Réal dans un même cimetière...(rire)
A vous de trouver leurs tombes tout en vous promenant dans ce carré de verdure en plein centre de Genève.
Retour haut de page