Vallées de l'Ardenne Namuroise (Wallonie) >

Bellefontaine : au pays des légendes et des sorcières

Version mobile
English Néerlandais

Bellefontaine : au pays des légendes et des sorcières

La légende raconte qu'au 7ème siècle, cet évangélisateur aurait fait jaillir de l'eau ici avec son bâton de pèlerin.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Bellefontaine sur la commune de Bièvre. Placez vous face à la fontaine.
C'est la fontaine de St Furcy. Elle est de style néogothique avec ses quatre colonnes et son toit en pierre sur lequel se trouve la statue d'un moine irlandais. La légende raconte qu'au 7ème siècle, cet évangélisateur aurait fait jaillir de l'eau ici avec son bâton de pèlerin
" En arrivant à Bellefontaine, il rencontre un fermier "
Gilbert Laval, ancien président du centre culturel de Bièvre.
" Et alors le fermier lui dit : chez nous, ça ne va pas du tout. Les bêtes sont malades et on n'a plus d'eau. Furcy prend son bâton, il le plante en terre et jaillit une source. Et il dit au fermier : allez porter cette eau à vos bêtes et elles guériront. "
Et depuis que cette histoire se raconte de génération en génération, il y a du monde ici chaque dimanche pour prendre de l'eau à la fontaine. La source aurait des vertus curatives.
Dans le passé, St Furcy attirait déjà de nombreux pèlerins chaque année en septembre. Ils recevaient une plaque de cuivre sur laquelle était gravée la reproduction de la source ou l'effigie de Saint Furcy. Les paysans la clouaient à l'entrée des étables pour que leurs bêtes soient protégées des maladies.
L'Ardenne Namuroise est un pays de légende et de croyance.
Bruit de sorcière
Et ici, la Semois est une terre de sorcière.
En 1657, dans le village de Sugny, quatre femmes accusées de magie noire ont été torturées puis condamnées lors d'un célèbre procès. L'une de ces sorcières a été pendue et brulée le jour même.
Chaque année, ce procès en sorcellerie est reconstitué à Sugny :
" Manant de Sugny, en cette année de grâce 1657, après avoir entendu les aveux de l'accusée, nous, juges, la condamnons a être pendue jusqu'à ce que mort s'en suive... "
Aujourd'hui, les sorcières ne sont plus que de petites poupées fabriquées ici par des artisans. Inoffensives et même très gentilles :
" J'ai commencé à fabriquer des sorcières à l'âge de 9 ans avec des pelures de pomme de terre, du foin ".
Rose-Marie Melchert, fabricante de sorcière
" La sorcière en réel, elle n'avait pas de chapeau, elle avait un foulard. Je mets un chapeau très petit. Ma sorcière sert à protéger la personne, la maison. On offre aussi au mariage des sorcières en blanc. Porte bonheur ! "
Et les sorcières avaient aussi un balai...
" Ca servait pas pour voler. Mais ça servait pour se défendre. A chaque maison, il y avait un balais et on brossait les feuilles avec et comme cette personne qui était appelée sorcière et qu'on ennuyait, elle prenait son balais pour chasser les gens ".
Si vous croyez maintenant encore aux sorcières, et si vous en avez peur, alors retenez ces quelques astuces pour échapper à leurs maléfices :
Passez une aiguille et un fil à travers le menton d'un cadavre...
Bruit de sorcière
Ou alors dormez dans une chemise à laquelle vous avez fait un noeud.
Bruit de sorcière
En fait, les sorcières étaient surtout des femmes de la campagne réputées pour savoir guérir avec les plantes. Ce sont les ancêtres des phytothérapeutes. Alors n'ayez pas peur.
Retour haut de page