Au 19ème siècle, pour pouvoir être dans la marine, il fallait mesurer au moins 1,57 m !   


Le travail des marins d'eau douce n'avait rien de tranquille. Il faut s'imaginer qu'en période de crue, manoeuvrer un bateau avec plusieurs tonnes de marchandises, c'était comme essayer de faire demi-tour en voiture sans avoir de freins !

Pénélope Puymirat

Fumélois-Lémance: tout un Lot d'histoires

Version mobile
English
  • Introduction

    1. Introduction

  • L'exécution

    2. L'exécution

  • L'assassinat

    3. L'assassinat

  • Noblesse oblige

    4. Noblesse obli...

  • Lettre au préfet

    5. Lettre au pr...

  • Les mariniers

    6. Les mariniers

  • Le "capitaine" Cabirol

    7. Le "capitaine...

  • L'affaire "Raust"

    8. L'affaire "Ra...

  • Le voyageur

    9. Le voyageur

  • Maître Coulonges

    10. Maître Coul...

  • La saga des Trubelle, maîtres de forge

    11. La saga des ...

  • C'est Palissy

    12. C'est Paliss...

  • Le papillon

    13. Le papillon

x

Jeu de rôles en Fumelois

Il s'en est passé des choses en Fumelois-Lémance ! En écoutant les histoires qui ont agité Fumel, Condat et les environs, on se prend au jeu et on s'imagine un temps marinier, noble ou maître de forge.

Notre promenade en Fumelois-Lémance commence par Fumel.
Dès notre arrivée, les mésaventures du baron François de Fumel nous sont contées... Mieux qu'un roman de cape et d'épée, ce récit nous captive et nous fait oublier qui nous sommes...
Au

Insolite

La panoplie du bon petit marinier du 19ème siècle : culotte de toile, veste bleue et chapeau en cuir bouilli.   
16ème siècle, le baron s'est fait assassiner par une bande de protestants. Si l'on avait été à sa place - se dit-on avec une pointe de contentement - on aurait essayé de discuter avec cette bande d'énervés.
Au 18ème siècle, on aurait agi de la même façon puisqu'on aurait été noble. Car, évidemment, on aurait été noble    ! On aurait déployé des trésors de diplomatie pour ne pas y laisser notre tête. Tant pis si on a la grosse tête en marchant dans Fumel... On aurait été noble avant la révolution et après, on aurait fait sauter notre particule et opté pour les valeurs révolutionnaires.
Un siècle plus tard, on aurait été marinier    pour prendre le travail là où il était. En plus d'avoir une fâcheuse tendance à retourner notre veste, on est opportuniste... Parvenus dans la vallée de Lémance, on écoute - avec envie - l'histoire des maîtres de forge    qui y ont fait fortune. C'est parce que Raymond Trubelle est tombé sur une mine (c'est le cas de le dire...) qu'il a su faire fructifier qu'il a pu acheter le château de Blanquefort ! Fumel nous met dans un drôle d'état : on a envie de jouer à être lâche, ambitieux et prétentieux. C'est l'avantage des jeux de rôles. Si le Fumelois-Lémance regorge d'histoires, on a bien envie de continuer à s'y promener pour pouvoir s'en raconter encore... des histoires...

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Le saviez vous ?

C'est à Fumel qu'est né l'architecte Jean Nouvel.
Version mobile
English
Retour haut de page

Photo de gauche : Villeneuve-sur-Lot - Maison en pan de bois, rue Lakanal
Auteur : Mossot. Wikimedia commons