Lors de son passage à Fougères, Victor Hugo a dessiné l'une des gargouilles de l'église Saint-Léonard   .


Fougères a inspiré Victor Hugo, Balzac et Chateaubriand. Du coup, j'ai relu certains passages de " 93 ", des "Chouans " ou des " Mémoires d'Outre-tombe ".

Pénélope Puymirat

Fougères

Version mobile
Espagnol English Deutsch Italien
  • Le Château

    1. Le Château

  • Le quartier médiéval

    2. Le quartier m...

  • L'église Saint-Sulpice

    3. L'église Sai...

  • La place Aristide Briand

    4. La place Aris...

  • Le beffroi

    5. Le beffroi

  • Le musée Emmanuel de La Villéon

    6. Le musée Emm...

  • L'église Saint-Léonard

    7. L'église Sai...

x

Légendes de femmes

Dans la cité médiévale de Fougères, des femmes de légendes sont mises à l'honneur. Notre Dame des Marais ou la fée Mélusine font partie de l'histoire de la ville. En nous promenant dans ses ruelles, le charme semble avoir opéré : on reste persuadé que cette ville est la féminité incarnée.

La ville de Fougères est-elle masculine ou féminine ? Bien sûr, on dit " une " ville mais encore ? Je vais vous confier l'idée saugrenue qui m'est venue lorsque j'ai visité cette ville. Pour moi, Fougères est féminine comme une fougère : fine,

Insolite

Le château    a deux grosses tours en forme de fer à cheval. Une coquetterie architecturale ? Pas du tout ! Cette forme avait pour fonction de s'adapter parfaitement au canon, la nouvelle arme du 15ème siècle. Il faut vivre avec son temps...
dentelée et courbée...
Il a suffit que je me promène quelques jours dans cette cité médiévale pour que je sois persuadée de sa féminité. Pour quelles raisons ? C'est à cause des histoires que l'on m'a racontées... Des histoires qui mettent en scène des femmes mythiques. Des légendes qui rendent hommage à la féminité. Par exemple : dans l'église Saint-Sulpice   , un retable de granit représente Notre Dame des Marais, une vierge allaitant son enfant. Depuis plusieurs siècles, cette Vierge Marie est considérée comme la Vierge protectrice de la ville. Les habitants ont su lui rendre hommage... en nichant des statues de la Vierge dans certaines des façades de leurs maisons. La protection d'une ville assurée par une femme : émouvant, non ?
Et, en plus, elle n'est pas la seule à assurer cette fonction... L'une des tours du château de Fougères    porte le nom de Mélusine. Mélusine, c'est la féminité incarnée... Et la légende d'un amour romantique et triste. Serez-vous sensible aux histoires de ces femmes ?
Victor Hugo, grand amoureux des femmes, a fait l'éloge de la ville de Fougères. Laissons-lui le mot de la fin : " Je suis à cette heure dans le Pays des Fougères, une ville qui devrait être pieusement visitée par les peintres (...)  dans une ville qui a un vieux château, flanqué de vieilles tours les plus superbes du monde, avec des moulins à eau, des ruisseaux vifs... "

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

J'ai testé pour vous

L'exposition sur l'histoire de la chaussure, aux Ateliers. Entre les deux guerres, près de 9000 salariés travaillaient pour l'industrie de la chaussure. Ce qui valut à Fougères d'être affublée du surnom de " capitale de la chaussure féminine ".
Version mobile
Espagnol English Deutsch Italien
Retour haut de page

Photo de gauche : Le Beffroi de Fougères
Credit Voxinzebox