Forêt de Fontainebleau et gorges de Franchard >

Tour de guet

Version mobile
Espagnol English Japonais

Tour de guet

Cette tour de guet servait à détecter les incendies

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Cette tour de guet servait à détecter les incendies. Les sols sableux, très présents en forêt, s'assèchent rapidement et sont propices à leur propagation. On compte de 30 à 50 départs de feu par an, parfois plus de 100 ! <
Autrefois, les moyens de lutte étaient très limités et on laissait le feu se propager sur les zones rocheuses. A la fin du XIXème siècle, d'énormes incendies ont fait des dégâts considérables.
C'est en 1910 qu'on installe le premier pylône, bientôt suivi de plusieurs autres. Dès 1926, la lutte s'organise réellement avec des forestiers spécialisés, mais c'est après la seconde guerre mondiale qu'elle devient vraiment efficace, grâce au téléphone, à la radio et aux véhicules tout terrain. >
Chaque utilisateur de la forêt doit, en toute saison, être très attentif : éviter de fumer et, bien évidemment, n'allumer aucun feu !
Ce superbe massif forestier que désormais vous connaissez mieux a été source de nombreuses inspirations artistiques et littéraires.
Ecoutons Jules Michelet évoquer le massif en 1857, dans son introduction à L'Insecte.
Ce lieu n'est original que là où il est bas, sombre, rocheux où il montre le combat du grès, de l'arbre tordu, la persévérance de l'orme ou l'effort vertueux du chêne.
Bien des gens sont restés ici, pris, englués. Ils sont venus pour un mois et sont restés jusqu'à la mort. Ils ont dit à ce lieu fée le mot de l'amant à l'amante : " Que je vive, que je meure en toi ".
La petite chaîne, par exemple, qu'on appelle le Rocher d'Avon, nous avait salué le matin dans la senteur des bruyères, de la plus gaie lumière de l'aube, d'une ravissante aurore qui rosait les grès...le soir nous y retournons, mais la fée fantasque a changé..., voilà les rochers devenus de sombres sphinx, des éléphants couchés à terre, des mammouths et autres monstres des mondes anciens qui ne sont plus.
>
Pour rejoindre le point n?9, traversez la prairie en diagonale par le chemin jusqu'à la barrière en bois, située en lisère de la réserve Biologique du Chêne brûlé.
Retour haut de page