Forêt de Fontainebleau : réserve biologique >

Route de la Fontaine

Version mobile
English

Route de la Fontaine

Les pins se multiplient comme des petits pains !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur la route de la Fontaine.
Des deux côtés, la forêt est en réserve intégrale.
Le paysage n'est plus tout à fait le même... Cherchez bien : qu'est-ce qui a changé ?
Les pins sylvestres bien sûr !
Leur histoire est un peu mouvementée...
Premier épisode : le milieu du 18ème.
A cette époque, les forestiers les introduisent de façon massive.
Une façon de conjurer le vide sans doute...
Le problème, c'est que les pins se multiplient comme des petits pains !
Mais leur plantation va être stoppée nette par les peintres de Barbizon.
Et là, on arrive à un deuxième épisode pas très agréable pour le pin...
A Fontainebleau ont été créées des réserves artistiques parce qu'elles sont le fait d'une demande très forte des peintres qui venaient à Barbizon à l'auberge Ganne, qui portaient leurs chevalets en forêt, et ces peintres voulaient voir les paysages traditionnels de Fontainebleau, des paysages typiques, caractéristiques... Alors ces paysages, ce sont des chaos rocheux, ce sont de vastes espaces sur lesquels il n'y a que très peu d'arbres et puis ils voulaient surtout ne plus voir de pins sylvestres à Fontainebleau...
Pour les peintres, le pin est une espèce trop exotique.
Ils intercèdent alors auprès du pouvoir pour :
- qu'on arrête de planter des pins
- et qu'on cesse de couper des arbres
Ils sont écoutés : les réserves artistiques sont créées.

Mais attention, ça n'est pas fini : au milieu du 19ème siècle, on change de cap ! Le pin sylvestre est réintroduit.
A cette époque, cette partie de la forêt que vous pouvez voir à gauche, est gérée par l'homme.
Il faudra attendre 1995 pour qu'elle devienne réserve biologique.
La réserve de droite, elle, est beaucoup plus ancienne : après avoir été réserve artistique, elle est classée réserve biologique en 1967.
Contrairement à sa voisine, cela fait plusieurs siècles que l'homme la laisse en libre évolution.
Entre les deux, l'évolution n'est pas la même...
Celle de gauche en est tout au début.
Ce seront les scientifiques du futur qui en feront l'inventaire.
Dans des dizaines, des centaines d'années, cette réserve aura bien changé !
Retour haut de page