Forêt de Fontainebleau : réserve biologique >

En chemin sur la route de la Fontaine

Version mobile
English

En chemin sur la route de la Fontaine

Ces gros rochers placides sont devenus un terrain de jeu idéal pour les grimpeurs.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur la route de la Fontaine, au milieu d'anciennes carrières de grès.
A gauche, les traces sont encore bien visibles...
Là où vous voyez des tas de débris recouverts de mousse, il y a du grès !
On l'extrait des sols de Fontainebleau du 12ème au 20ème siècle.
Il est alors utilisé pour les constructions des bâtiments ou le pavage des rues.
Ces pavés sont acheminés sur la Seine, par bateau jusqu'à Paris.
On les retrouve encore aujourd'hui dans les ruelles les plus anciennes, sous nos pieds !
Aujourd'hui, on n'extrait plus de grès à Fontainebleau.
Ces gros rochers placides sont devenus un terrain de jeu idéal pour les grimpeurs.
Il n'est pas rare de les voir escalader des rochers hauts de plusieurs mètres...
Maintenant, regardez sur votre droite.
Ce gros rocher et une grotte naturelle.
Juste à côté, il y a un arbre sur lequel pousse une fougère.
On a tendance à penser que des fougères ou d'autres plantes qui poussent sur d'autres plantes, c'est réservé aux forêts tropicales. Et en fait, on s'aperçoit que dans les forêts de climat tempéré, on peut aussi avoir ce type d'associations végétales : une plante qui pousse sur une autre plante.
Pas loin de cette fougère, il y a un arbre couché.
Il est mort de vieillesse ou à cause de la tempête.
Les forestiers vont le laisser là. Il mettra des dizaines d'années à pourrir et retourner à la terre.
Sur votre gauche maintenant, on voit un arbre à cavité.
Si vous mettez la main à l'intérieur de ce trou) mais surtout ne le faites pas- et en retiriez de la matière, vous verriez que cette matière est constituée de débris de bois réduits en poussière, de feuilles, qu'on appelle en matière forestière du terreau. Ce terreau est utilisé par les espèces d'insectes, le plus souvent dans leur forme larvaire ? Ces larves digèrent le bois, et s'en servent pour finir leur développement.
Une fougère installée sur un arbre... Des arbres morts... Une grotte naturelle... Quand on laisse faire la nature, elle nous réserve bien des surprises !
Qui sait ce qu'on va trouver sur notre chemin ?
Retour haut de page