Le Couvent de la Tourette à Eveux, une utopie réalisée >

Le couvent de la Tourette, une Utopie réalisée

Version mobile
English

Le couvent de la Tourette, une Utopie réalisée

Un couvent dominicain réalisé par Le Corbusier à la fin des années 1950, il est donc révélateur du mouvement moderne.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le couvent de la Tourette, une Utopie réalisée
Bienvenue au couvent de la Tourette.
C'est un lieu remarquable, vous en conviendrez, pour son architecture. Un couvent dominicain réalisé par Le Corbusier à la fin des années 1950, il est donc révélateur du mouvement moderne.
Oui comme quatre autres sites de la grande région lyonnaise : le Quartier des Etats-Unis à Lyon, le site Le Corbusier de Firminy-Vert, près de Saint-Etienne, le quartier des Gratte-ciels à Villeurbanne, et les Etoiles de Givors.
Ils font tous partie du réseau des Utopies Réalisées...
Comment ça ?....si c'est une utopie, par définition, ça ne peut pas se réaliser....
Si, au contraire, il faut comprendre l'utopie comme l'entendait Thomas More au XVIe siècle : On parle ici d'un projet réfléchi, qui s'appuie sur un diagnostic de la situation. La solution proposée est avant-gardiste, anticonformiste et basée sur le bonheur de la société, en cela elle est utopiste.
C'est-à-dire ?
Et bien à l'époque, au début du XXe siècle, on ne vit pas avec l'eau courante ou le chauffage dans les quartiers populaires... Ca n'existe pas !!! Le quotidien, c'est la misère et les taudis !!!.... il faut bien se remémorer ce qu'étaient les conditions de vie de nos grands-parents ou de nos arrières grands-parents...
Ecoutons Gilles Ragot, c'est un spécialiste de l'architecture du XXe siècle.
" L'état du logement en France est tel, au début du 20ème siècle, que la France est un des pays au monde où le taux de mortalité est parmi les plus élevé. Et ça c'est du d'abord à une carence en logement, carence endémique qui remonte largement au 19ème siècle. Aucun gouvernement au 19ème siècle et au 20ème siècle, jusqu'à la seconde guerre mondiale, ne prend en question vraiment ce problème de l'habitat du plus grand nombre, pour ne pas parler d'habitat social et la question de la ville contemporaine et également, c'est une question d'insalubrité. Et donc, les propositions du mouvement moderne, tant sur le plan plastique que sur le plan du projet de société sont une réponse à ses conditions effroyables du début du 20ème siècle. "
Mais pour en revenir à ces propositions architecturales novatrices... Ca a du choquer à l'époque, il fallait oser les proposer ici, au service d'un ordre religieux !
C'est vrai. C'est un autre point commun entre les sites des Utopies Réalisées. Ils sont nés de la rencontre d'un architecte visionnaire, et d'un homme audacieux, ici, le Père Couturier, prêt à relever le défi.
Et ces architectes font tous partie du Mouvement moderne, même s'ils n'ont pas vécu à la même époque ?
Tony Garnier dans le Quartier des Etats-Unis à Lyon fait figure de précurseur dans les années 1930. Il est suivi ensuite, , par Môrice Leroux à Villeurbanne. Les deux ensembles ont été inaugurés à quelques jours près en 1934.
Les sites de Firminy-vert dans la Loire et du couvent de la Tourette ici, signés Le Corbusier, viennent donc après ?
Oui le mouvement connait son apogée dans les années 50....
Vient ensuite la banalisation ....
De grands ensembles sont construits dans les années 60, au mépris des règles initiales, avec des matériaux de moins bonne qualité.
Il faudra attendre une décennie avec Jean Renaudie et ses étoiles à Givors, pour retrouver l'esprit de l'architecture moderne.
Donc en visitant les 5 sites, on peut se rendre compte de l'évolution du mouvement moderne au XXe siècle.
C'est exactement ça et c'est tout l'intérêt ! Le livre " Utopies réalisées, un autre regard sur l'architecture du XXe siècle ", l'explique très bien. Il est en vente en librairie.
Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous adresser à la Porterie, le point d'accueil du couvent. Mais en attendant, partons à la découverte des lieux, de leur histoire et des personnes qui y vivent aujourd'hui.
Pour écouter notre prochain commentaire, faites quelques mètres et positionnez-vous près des escaliers qui descendent sur votre droite, le long de la haie de lauriers.
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page