Les 20 ans des Etonnants Voyageurs >

Jean-Claude Izzo

Version mobile

Jean-Claude Izzo

Méditerranée et étonnants voyageurs, en pleine série noire

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant la billetterie, la porte d'entrée d'un festival qui, en 20 ans, aura attiré près d'un demi-million de spectateurs (à vérifier) et donné la parole à des milliers d'écrivains du monde entier.
Parmi eux, Jean-Claude Izzo occupe une place à part.
D'un port à l'autre, ce Marseillais a ouvert Etonnants voyageurs sur la Méditerranée et ses sombres soleils, ceux des romans policiers.
En 1995, l'auteur nous confiait son amour pour la Série noire, la mythique collection de Gallimard dans laquelle a été publié son premier roman, Total Kheops.
Jean-Claude Izzo. (32'')
Son Izzo 1, 52''
La série noire. La réalité qui rejoint la fiction avec l'assassinat d'un jeune à Marseille par des colleurs d'affiches du FN
Avant même d'emmener son personnage Fabio Montale dans une trilogie désormais célèbre, Total Kheops / Chourmo / Solea, Jean-Claude Izzo aura contribué à l'essor d'Etonnants voyageurs.
Ancien journaliste, il est d'abord chargé des relations de presse, avant d'intégrer pleinement l'équipe de programmation et d'assurer le secrétariat de rédaction de la revue Gulliver, alors adossée au festival.
Une expérience qui, disait-il en 1999, six mois avant sa mort, l'a incité à passer de la poésie au roman. (30'')
Son Izzo 2, 55''
Je n'aurais pas écrit de roman sans Etonnants voyageurs
L'exemple de Jean-Claude Izzo le montre bien, entre les auteurs et le public d'Etonnants voyageurs, c'est bien souvent toute une histoire, une histoire qui est avant tout celle d'une grande famille. (13'')
Retour haut de page