Epernay : chroniques de Champagne >

Moët et Chandon

Version mobile

Moët et Chandon

Retrouvez maintenant Victor Moët dans ce que ce qui ne s'appelait pas encore l'Avenue de Champagne, mais la Rue du Commerce...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Retrouvez maintenant Victor Moût dans ce que ce qui ne s'appelait pas encore l'Avenue de Champagne, mais la Rue du Commerce.
Personnage(s) intervenant :
Victor Moût de Romont à la fin de sa vie (vers 1875 ; c'est alors un vieillard).
Illustrations sonores et musicales :
Habillage sonore : une rue passante vers 1875.
Ah ! Vous voici très chers amis ! Victor Moût de Romont, négociant en vins de Champagne, enchanté ! C'est un plaisir de vous rencontrer dans ce qui est probablement l'une des plus belles rues de France ! Ah ! La Rue du Commerce... Savez-vous qu'elle concentre l'essentiel des maisons de Champagne de renommée internationale, ainsi que leurs caves ? Vous êtes justement devant mon établissement : la maison Moût & Chandon, ainsi nommée depuis 1833, date à laquelle je m'associai le concours de mon beau-frère, Pierre-Gabriel Chandon de Briailles
Les années ont passé depuis, mais nous vivons plus que jamais des temps exaltants ! J'ai souvenir de cette journée de 1849, il y a 26 ans maintenant, où j'accueillais Louis Napoléon Bonaparte dans mes caves, alors qu'il venait inaugurer le chemin de fer... Ah, le chemin de fer... S'il ne devait y avoir qu'un responsable de l'essor récent du négoce, ce serait lui ! [Rire malicieux] Déjà mon père, Jean-Rémy Moût, qui fut lui aussi maire d'Épernay accueillit dans ses caves les princes et les puissants, tel Napoléon Bonaparte, l'Empereur en personne !
Mais voyez plutôt cette rue, et comprenez pourquoi tant de personnages importants se déplacent jusqu'ici ! La prospérité de nos maisons se lit sur nos façades ! [Exalté :] Ces architectures modernes , audacieuses, fières et pétillantes !
Ce que Victor Moût qualifie d'" architectures modernes " est essentiellement de style néoclassique : elle caractérise l'Avenue de Champagne.
Retour haut de page