La Vallée Royale de l'Eure >

Anet

Version mobile
English

Anet

Ce château appartenait à Diane de Poitiers. Cette femme de prestige était la maîtresse du Dauphin de France, fils de François 1er.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Anet.
Placez-vous à 50 mètres à droite de l'entrée principale du château, d'où vous verrez le mieux l'édifice.
Ce château appartenait à Diane de Poitiers. Cette femme de prestige était la maîtresse du Dauphin de France, fils de François 1er. Elle a 20 ans de plus que son amant, qui deviendra roi sous le nom de Henry 2.
Son influence est grande, éclipsant la reine Catherine de Medicis , elle incarne la beauté féminine au 16 ème siècle.
Ecoutons l'hommage que lui fait le poète Du Bellay. Il évoque la beauté du château pour rendre hommage à la femme...
" De votre Dianet oe de vostre nom j'appelle
Vostre maison d'Anet oe la belle architecture,
Les marbres animez, la vivante peinture,
Qui la font estimer des maisons la plus belle ... "
Ce sonnet est écrit en 1558 ... 3 ans après la construction de ce château. Sous l'oeil avisé de Diane de Poitiers, Philibert de l'Orme en est l'architecte.
" Madame, je reviens d'Italie. J'y ai passé trois belles années ! Si vous aviez vu Rome et ses monuments antiques. Et ce Michel-Ange !
Pour votre château à Anet, je suggère à Madame de faire aussi beau : un portail d'entrée monumental ... comme les arcs de triomphe là bas ! "
Ce portail existe toujours. On le franchit pour entrer dans le château.
Et regardez son sommet : un grand cerf et deux chiens en bronze.
Ils étaient articulés ! A l'époque, le cerf marquait les heures en frappant le métal de son sabot !
C'est donc une demeure presque royale qui a été bâtie ici. Un parfait exemple de la Renaissance française. Mais à l'époque de Diane de Poitiers, il était encore plus grand : entre l'aile gauche et la chapelle, un 3 ème de corps de logis reliait le tout en forme de U.
Imaginez-le donc ainsi. Contrairement à d'autres châteaux plus austères comme ceux construits par François Ier, Anet est - comme le dit Eliane Lang, Présidente de l'Association des amis du château - la demeure idéale pour celle qu'on appelle " Madame "
" Diane de Poitiers a voulu que son château soit une maison à vivre. On y voit les grandes cheminées, on y voit des foyers très grands et on y voit aussi toutes ces galeries qui entouraient le château, qui entouraient les jardins. On pouvait se promener sans mettre un pied là ou ça pouvait être mouillé. Ca marque une réaction d'une femme très organisée par rapport aux cavalcades de François Ier qui oe lui- voyait la grandeur de l'image. "
Regardez maintenant les jardins du château
Là aussi il faut un peu d'imagination pour retrouver les jardins créés par le nouveau propriétaire des lieux à l'époque de louis 14 : le duc de Vendôme. Pour copier Versailles, il fait appel à Le Notre, qui y installe des fontaines, de longues pelouses et le canal.
Si le duc aimait les jardins, en revanche, il détestait l'odeur des chevaux. Voila pourquoi les écuries ont disparu. Elles se trouvaient plus loin dans un autre quartier d'Anet.
En visitant le château, vous pourrez voir le véritable lit de Diane de Poitiers retrouvé chez un antiquaire d'Anet au 19 ème siècle. Ne manquez pas non plus, à l'extérieur derrière la chapelle, une statue de Diane de Poitiers enlacée à un cerf royal, symbole de son amour avec Henri II.
Retour haut de page