" Je n'aime pas les citadelles ! "  s'est écrié Victor Hugo après sa visite en 1837


J'ai pu m'installer à la table du Commandement Unique à l'hôtel de ville de Doullens. Il a choisi la place du Maréchal Foch, la meilleure !

David Aussillou

Doullens

Version mobile
English Néerlandais
  • Le beffroi

    1. Le beffroi

  • "Coeur de ville", façades 18ème siècle

    2. "Coeur de vil...

  • Hôtel de ville et salle du commandement unique

    3. Hôtel de vil...

  • Le Musée Lombart

    4. Le Musée Lom...

  • Eglise St Pierre

    5. Eglise St Pie...

  • Place Eugène Andrieu

    6. Place Eugène...

  • Doullens, Ville Frontière

    7. Doullens, Vil...

x

Dernière étape avant la guerre

Où a été construite la première grande citadelle française ? Pas à Lille ou Arras mais à Doullens, et bien avant Vauban. La ville est stratégique jusqu'au rattachement de l'Artois à la France. Elle est aussi un lieu de rendez vous pour les forces alliées quelques mois avant la fin de la Grande Guerre.

Doullens se comprend mieux après un petit cours d'Histoire mais aussi de géographie. Jusqu'au milieu du 17ème siècle et le traité des Pyrénées, la France s'arrêtait à cette ville picarde après le fleuve côtier l'Authie. Sur l'autre

Le saviez vous ?

La citadelle de Doullens accueille des prisonniers politiques de marque. Par exemple au 18ème siècle Louis Auguste de Bourbon, fils de Louis 14 et de Madame de Montespan, accusé de conspiration contre le Duc d'Orléans alors désigné régent.
rive, c'était l'Empire. Pendant longtemps, Doullens est donc stratégique. La France y construit la première citadelle Renaissance, bien avant celles de Vauban à Amiens, Besançon, Belfort, Namur ou surtout Lille, la reine des citadelles. A Doullens, les travaux commencent dès 1525 sous François Ier.
Aujourd'hui la citadelle est toujours debout. Mais avec le rattachement de l'Artois à la France et donc le recul de la frontière, elle n'a plus la même utilité. Successivement lieu de garnison, prison d'Etat, maison de correction, l'édifice accueille même les harkis de retour d'Algérie dans les années 60.    Entretemps, Doullens renoue encore avec les combats. Cette ville est choisie par les alliés de la première guerre mondiale pour réunir le 26 mars 1918 les représentants des gouvernements français et britanniques. Les chefs des armées de ces deux Nations confient au Général Foch, le commandement de toutes les troupes qui combattent les allemands. La salle ou cette réunion s'est tenue a été gardée intacte et se visite. Une preuve encore que Doullens a souvent été l'antichambre de la guerre.   

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Incitations

Avant de visiter Doullens, relisez l'Astragale, le roman d'Albertine Sarrazin. L'auteur y raconte son séjour et son évasion de la prison de la citadelle. En sautant de 10 mètres, elle s'est brisée un os du pied qui s'appelle ... l'astragale.
Version mobile
English Néerlandais
Retour haut de page

Photo de gauche : Remparts de la citadelle de Doullens
Par Voxinzebox