Dordogne : berceau de la Préhistoire >

La Grotte de Rouffignac

Version mobile
English

La Grotte de Rouffignac

La grotte aux 100 mammouths ! 100 ? En êtes-vous bien sûr ?

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant l'entrée de la grotte de Rouffignac
La grotte aux 100 mammouths !
Dans cette immense caverne, on a retrouvé des dessins d'animaux préhistoriques et notamment de mammouths. En fait, pas 100 mais 150 au total.
Ils ont été dessinés et gravés par des hommes qui sont entrés dans la grotte et ont avancé à la lumière de lampes à graisse animales. C'était il y a environ 13 000 ans.
Cette grotte était connue depuis plusieurs siècles. Le premier texte qui la décrit date de 1575. On savait qu'il y avait à l'intérieur des peintures de mammouths mais il a fallu attendre deux préhistoriens invités à faire la visite pour dater ces ornements. C'était le 26 juin 1956.
Ce jour là, la guerre des mammouths est déclarée entre les spécialistes de la préhistoire. Elle va durer trois mois. Certains doutaient de l'age préhistorique attribué aux dessins. C'était le cas de spéléologues qui avaient fréquenté les lieux et déjà alerté les scientifiques. A l'époque, les préhistoriens n'avaient pas voulu s'intéresser aux mammouths de Rouffignac.
D'autant que les hommes préhistoriques ont le plus souvent dessiné des chevaux et rarement des mammouths.
Jean Plassard est le propriétaire de la grotte.
" Les premières figures préhistoriques sont à 700 mètres de dehors, et on a vraiment l'impression d'être très très loin. C'est sans doute aussi l'impression aussi qu'avaient les artistes préhistoriques qui n'avaient pas un train mais des petites lampes à graisse d'animal et qui avaient donc cette même notion d'enfermement, de côté pesant, d'isolement total. Comme c'est une grotte très silencieuse, puisqu'il n'y a même pas de goutte d'eau qui tombe, tous les bruits qu'on entend ce sont ses propres bruits, son coeur qui bat. On voit beaucoup de mammouths puisqu'il y en a beaucoup. Mais on voit aussi des rhinocéros laineux qui sont encore bien plus rares que le mammouth en art préhistorique et puis le cortège des habitués : les bisons, les chevaux, des bouquetins également. "
Pendant la visite, ne manquez pas d'observer les traces laissées par d'autres animaux très impressionnants : des ours.
Ce sont eux qui ont fréquenté en premier la caverne. Ils hibernaient dans d'énormes nids. Des cuvettes de 2 mètres de diamètre. Ces animaux étaient très lourds et disposaient d'un avant train très puissants. Ils étaient sans doute plus impressionnants que les ours d'aujourd'hui.
Et pourtant, ils étaient essentiellement végétariens. Mais on sait que ces animaux avaient déjà déserté la grotte quand les hommes sont venus la décorer. Courageux mais pas téméraire l'homme préhistorique.
Retour haut de page