Dordogne : berceau de la Préhistoire >

L'Abri Pataud

Version mobile
English

L'Abri Pataud

Ici, c'était le territoire des groupes de chasseurs et cueilleurs.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant l'Abri Pataud
Ici, pendant une quinzaine de millénaires, des groupes de chasseurs-cueilleurs sont venus camper. Ils ont laissé des restes de leurs outils et de leur gibier.
On les a retrouvés grâce aux fouilles menées dans les années 1960 par un archéologue américain, le professeur Hallam Movious . Son chantier est entièrement visible à l'intérieur de l'abri.
On y voit les vestiges d'une quarantaine de campements d'homo sapiens qui se sont accumulés sur 9 mètres de hauteur.
L'abri Pataud est unique dans le département : c'est le seul gisement préhistorique aménagé pour le grand public.
Françoise Demaison-Gorce , la responsable touristique du musée :
" C'est une succession d'effondrements d'un abri sous roche dans lequel on voit apparaître les couches archéologiques, les niveaux archéologiques. Et à l'intérieur de ces strates, apparaissent les objets laissés dans les couches par ces hommes de la préhistoire. Et ces objets témoignent de la vie quotidienne. On voit des ossements d'animaux qu'ils chassaient, les outils de silex qu'ils fabriquaient, on va retrouver les traces de foyer, on aperçoit des oeuvres d'art, des objets de parure, et il y a également des éléments de squelette humain. Donc le site est complet. "
La découverte la plus époustouflante de l'abri Pataud a eu lieu en 1958. Toute la presse en avait parlé.
" Incroyable... aux Eyzies en Dordogne, le professeur Hallam Movius met au jour une sépulture unique au monde, celle d'une jeune femme. La Vénus de l'abri Pataud aurait 20 000 ans ! "
Le squelette découvert ce jour là est donc celui d'une jeune fille de 16 ans. Morte sans doute des suites de son accouchement, elle avait été enterrée avec son bébé. Mais ses os ont été découverts dispersés : le crâne d'un côté, un os de la hanche de l'autre. C'était certainement un rituel. Cette découverte reste la plus émouvante de l'abri Pataud.
Lors de la visite, vous verrez une statue représentant cette femme. On l'a appelée Madame Pataud.
Et au fait ... pourquoi le site porte t il ce nom ? Pourquoi " Pataud " ?
Les Pataud étaient des paysans. L'un d'eux, Martial, découvre le gisement à la fin du 19 ème siècle en creusant un chemin. Aussitôt, la nouvelle se répand, mais l'agriculteur n'est pas vraiment un passionné de la préhistoire. Il fait la chasse aux spécialistes qui aimeraient bien fouiller. Sans le savoir, il a préservé le site avant que le professeur Américain puisse venir y travailler un demi siècle plus tard.
L'abri Pataud a donc été mis au jour par hasard, de la même manière que pour la découverte du fameux homme de Cro Magnon , quelques dizaines d'années auparavant.
Son abri est à 200 mètres d'ici, Partons à sa découverte dans notre prochaine étape.
Retour haut de page