Diocèse de Vannes >

Sanctuaire Sainte Anne d'Auray

Version mobile

Sanctuaire Sainte Anne d'Auray

Haut-lieu de la foi et de l'identité bretonne d'hier et d'aujourd'hui

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le sanctuaire de Sainte Anne d'Auray
Ce vaste ensemble d'édifices et de jardins invite au recueillement.
C'est l'un des haut-lieux de la foi en Bretagne où passent chaque année 800 000 pèlerins.
Ici on prie la grand-mère de Jésus : Sainte Anne.
Vous voyez sa statue qui domine en haut du clocher ? Ou celle qui trône au-dessus de la fontaine ? Et celle, majestueuse, dans le parc ? Elles représentent Sainte Anne guidant Marie.
Et pourquoi l'honore-t-on ici ?
Parce qu'elle est apparue à partir de 1623 à un agriculteur, Yvon Nicolazic. Un homme pieux qui, conduit par Ste Anne, va découvrir une statue dans les ruines d'une chapelle et oeuvrera pour sa reconstruction.
Des siècles plus tard, cette chapelle est devenue une basilique, celle que vous avez sous les yeux.
: " Me zo Anna mamm Mari "....
"Je suis la mère de Marie " voilà ce qu'avait dit Sainte Anne à Yvon Nikolazic. Des mots repris près de quatre siècles plus tard par Jean-Paul 2. Le pape est venu ici le 20 septembre 1996. une journée inoubliable.
" vive le pape, vive le pape ".....
Imaginez: 160 000 pèlerins réunis ici ! Une foule exceptionnelle même si de grands rassemblements ont souvent lieu dans ce sanctuaire... c'est le cas tous les 26 juillet lors du Grand Pardon, fête de Sainte Anne et saint Joachim.
Le pardon ?
C'est ainsi que l'on désigne un pèlerinage en Bretagne. Il y a autant de pardons que de chapelles. Le père André Guillevic nous parle de cette pratique toujours vivante.
On pourrait dire que c'est la trêve de dieu.
Tous les habitants se rassemblaient et une fois dans l'année le jour de la fête du saint qui donne son nom à cette chapelle on oubliait tout conflit on allait se confesser, on allait à la messe, on mangeait ensemble on faisait la fête ensemble et ce jour-là on se pardonnait même si le lendemain les conflits reprenaient hélas, mais il y avait au moins un jour dans l'année où il y avait cette volonté de se réconcilier.
Et la ferveur ici est toujours restée forte.
On se rapproche de Sainte Anne pour tout ce qui touche à la vie quotidienne et à la famille. En particulier beaucoup de couples qui ont du mal à avoir des enfants viennent prier Sainte-Anne : elle a connu elle-même, avec son mari Joachim, l'épreuve de la stérilité, avant de donner vie à Marie.
Les marins viennent aussi chaque année en pèlerinage, ils ont une grande dévotion pour Sainte Anne, comme tous les Bretons.
A l'image d'une grand-mère, elle est bien celle à qui l'on confie tout.
N'hésitez pas à formuler vous aussi une prière à Ste Anne dans la basilique, ou tout simplement à vous recueillir à l'endroit qui vous plaira dans ce vaste sanctuaire.
Retour haut de page