Diocèse de Vannes >

Basilique Notre Dame de Paradis à Hennebont

Version mobile

Basilique Notre Dame de Paradis à Hennebont

Haut lieu de la piété mariale en Bretagne

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La Basilique Notre Dame de Paradis à Hennebont
Vous avez sûrement été impressionnés par sa flèche qui se dresse vers le ciel... la basilique Notre Dame de Paradis à Hennebont, c'est d'abord une histoire de verticalité : celle du gothique flamboyant, celle du 16ème siècle. Sa flèche de près de 70 m témoigne de l'importance qu'a pris ce sanctuaire au fil des siècles.
C'est un maréchal-ferrant, François Michard, qui lance le projet de bâtir une grande église, dédiée à Marie. En 1513, il n'y a ici qu'une petite chapelle. Il collecte des fonds, et les travaux commencent l'année suivante.
A l'intérieur, dans le transept sud, les fidèles sont nombreux à passer quelques minutes ou quelques heures en tête à tête avec Marie... devant la statue de Notre Dame du Voeu.....
Une statue qui date de la fin du XVIIème siècle au temps où la peste faisait rage. Les précisions de Frère Ernest Kerfourn.
Cet épisode de la peste de 1699, ce n'est pas la 1ère peste sur le secteur mais elle faisait plus de ravages que d'habitude, à tel point que les Hennebontais, dans leur détresse et puis aussi dans leur foi, ont promis que si la peste s'en allait ils offriraient à Marie une statue en argent, c'était la promesse du peuple hennebontais et cette promesse ils l'ont tenue puisque assez rapidement la peste s'en est allée et d'Hennebont et du secteur et donc le syndic hennebontais a honoré sa promesse en offrant cette statue en argent.
Une statue qui sera cependant victime de la Révolution. Elle a donc été remplacée par une réplique en bronze argenté.
Ici, à Hennebont, la Vierge est remerciée et priée depuis toujours. Chaque année, le dernier dimanche de septembre a lieu, la grande fête du Voeu en hommage à Marie. Un pèlerinage et une dévotion qui ont permis à Notre Dame de Paradis d'être consacrée basilique en 1913.
Des festivités de grande envergure sont prévues également en 2014 pour fêter le 500ème anniversaire de Notre Dame de Paradis.
Plus généralement, on peut dire que la Bretagne voue un véritable culte à Marie... presque toutes ses basiliques sont des lieux mariaux. le Père Michel Audran, curé-doyen de la basilique.
Alors Marie dans la tradition catholique c'est une icône, c'est une image, c'est une figure forte de la piété populaire, c'est l'image pour le peuple de Dieu dans sa piété : "à Jésus par Marie", c'est l'une des devises que l'on connait bien et c'est à cela que se raccrochent non seulement nos grands-mères et nos mères mais aussi de plus en plus dans les groupes de prière aujourd'hui la place de Marie revient après peut-être une période où ça avait été un petit peu relativisé.
Vous pouvez vous aussi vous recueillir dans ce sanctuaire dédié à Marie au son des orgues, les plus anciennes du Morbihan, ou dans la lumière des vitraux, oeuvres de Max Ingrand. Le maître verrier a travaillé dix ans pour remplacer les anciens, détruits lors de la deuxième guerre mondiale.
Retour haut de page