Diocèse de Vannes >

Abbatiale Saint-Gildas de Rhuys

Version mobile

Abbatiale Saint-Gildas de Rhuys

Sur les traces des moines évangélisateurs de la Bretagne

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'abbatiale de Saint-Gildas de Rhuys.
L'implantation monastique date ici du VIème siècle.
Car une abbatiale, c'est l'église des moines, attenante à leur monastère ou leur abbaye.
Le fondateur de cette abbatiale c'est St Gildas. Il est venu évangéliser la région, comme les 7 saints fondateurs de la Bretagne : Brieuc, Tugdual, Paul Aurélien, Patern, Corentin, Samson, et Malo.
Eux venaient d'Irlande, lui d'Ecosse.
Il a fuit la Grande-Bretagne au début du 6ème siècle lors de l'invasion des Saxons... Pour la suite de l'histoire de celui qu'on appelle " Gildas le sage ", écoutons Hubert Barreau, un passionné des lieux :
Gildas est donc venu fonder ce monastère ici, et ensuite il est allé se retirer à l'ile d'Houat à 11km plein sud de St Gildas et il est mort là-bas.
Il a demandé à ce que son corps soit déposé dans un bateau et abandonné aux flots, et ce petit bateau est arrivé sur l'anse du Crouesty, le corps déposé sur un char à boeufs et les boeufs sont venus, dit l'histoire, directement jusqu'à St Gildas.
...enfin... ce qui deviendra St Gildas !
Certains de ses ossements se trouvent dans les reliquaires du Trésor de l'abbaye.
Et dans l'église, Saint Gildas est représenté sur un vitrail, avec un cheval bondissant...
La légende raconte que Gildas aurait été confronté à un dragon terrible ! Dragon qu'il réussit à maîtriser, qu'il attache et tire, grâce à son cheval et à l'aide d'une corde, jusqu'à la pointe du Grand Mont. Là, il bondit jusqu'à l'ile d'Houat entrainant avec lui le dragon, mais il lâche la corde au milieu et le dragon se noie...
Une métaphore qu'Hubert Barreau décode pour nous....
Certainement que Gildas arrivant ici dans ce pays est tombé au milieu d'une population où les gens se détestaient les uns les autres, se faisait la guerre, et Gildas a amené la paix, donc Gildas a amené la paix ça n'a pas été simple, il a fallu beaucoup de courage pour affronter le dragon, il a fallu beaucoup de force pour sauter comme ça du grand mont jusqu'à l'ile d'Houat.
Que ce soit Gildas ou les 7 saints fondateurs de la Bretagne, ces moines ont laissé cette image de force et de courage pour ramener la paix, marquant la région d'une empreinte indélébile.
Les moines de cette abbaye ont poursuivi leur oeuvre. De nombreux sarcophages gardent leur trace, comme ceux de St Félix ou St Goustan. On peut même se demander si l'abbatiale ne fut pas un petit St Denis des ducs de Bretagne car 5 pierres tombales portent les épitaphes d'enfants de la famille ducale des 13ème et 14ème siècles.
L'influence de Saint Gildas est bien vivante aujourd'hui : elle se manifeste par la vie dans l'abbaye de la communauté des soeurs de la Charité St Louis dont la fondatrice a été béatifiée à la Pentecôte 2012.
L'église abbatiale attire de nombreux visiteurs et pèlerins, notamment le jour du Pardon de St Gildas, le dimanche qui suit la date de sa fête le 29 janvier.
Retour haut de page