Dinant, vallées de forteresses et de châteaux (Wallonie) >

Dinant, Citadelle et Collégiale

Version mobile
English Néerlandais
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

Les souvenirs de guerre d'Emilie à Dinant

Chaque année, Dinant commémore le massacre du 23 aout 1914. Un souvenir douloureux, celui du début de la 1ère guerre mondiale. Ce jour là, les Allemands ont tué 674 hommes et femmes.

La collégiale ou la citadelle ? Par laquelle faut-il commencer à Dinant ? La citadelle permet de prendre de la hauteur à 100 mètres au dessus de la Meuse, et du recul. Cet édifice militaire revient de loin car il a été tellement convoité. Plus
Toute sa vie, Emilie a raconté ce 23 aout 1914. Avec toujours la même phrase : " On avait peur ! "
personne ne parle de Charles le Téméraire ou des Français qui ont détruit la citadelle. Mais tous les souvenirs ne sont pas tombés dans les oubliettes de cette forteresse. Si Emilie Libert était encore de ce monde, elle vous raconterait une nouvelle fois ses souvenirs de la 1ère guerre mondiale à Dinant. Cette femme est restée traumatisée par ce qu'elle a vu. Et surtout entendu. D'abord les cognements des soldats à la porte. " On avait peur !  " disait-elle. Peur des Allemands qui étaient entrés en Belgique en franchissant la Meuse. Des soldats français les attendaient dans la citadelle. Le corps à corps est sanglant. Quelques jours plus tard, les Allemands s'en prennent aux civils et notamment à la famille d'Emilie. " Ils avaient déjà fusillé des gens et on voyait que notre tour approchait ". Et puis il y a ce cheval blanc qui est souvent revenu dans le récit de la vieille dame avant sa mort. Un officier germanique était monté dessus et disait : " Les femmes et les enfants, vous retournez chez vous. Les hommes, vous restez ! " Certains ne sont jamais revenus à la maison. 674 hommes et femmes ont été tués ce 23 aout 1914. Un souvenir encore très douloureux pour cette ville qui commémore ce massacre chaque été.

J'ai testé pour vous

Le téléphérique de Dinant pour monter à la citadelle. Et qui a dit que la Belgique était le plat pays ?

Incitations

Observez bien le clocher de la collégiale à Dinant. Il semble démesuré. C'est ce que Victor Hugo pensait en comparant ce monument à un pot à eau. Le bulbe du clocher était tellement lourd qu'avant la première guerre mondiale, il penchait de 90 centimètres. Depuis la reconstruction de la collégiale, le clocher est solidement accroché. Vous ne risquez rien !
David Aussillou


J'aurais pu monter à pied à la citadelle. Mais 408 marches c'est beaucoup non ?

Version mobile
English Néerlandais
Retour haut de page

Photo de droite : Dinant (Belgique), la Meuse, la cité, la collégiale Notre-Dame et la citadelle.
Credit : Source own work. Auteur : Jean-Pol GRANDMONT. Wikimedia commons