Dinant, vallées de forteresses et de châteaux (Wallonie) >

Château de Freyr

Version mobile
English Néerlandais

Château de Freyr

Ce château est l'ancienne résidence d'été des ducs de Beaufort-Spontin. C'est l'oeuvre d'une vingtaine de générations de cette famille.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

Incontournable

à Hastière

A proximité

de Hastière

Nous sommes au château de Freyr, au bord de la Meuse et en face des rochers de Freyr, site d'escalade le plus grand et le plus renommé de Belgique.
Placez vous devant l'entrée.
Ce château est l'ancienne résidence d'été des ducs de Beaufort-Spontin.
C'est l'oeuvre d'une vingtaine de générations de cette famille depuis 1378.
A l'origine, elle possédait ici un château fort construit au 14ème siècle. En 1554, il est détruit par les troupes françaises du duc de Nevers. A la place, un manoir de style Renaissance est construit. Puis agrandi.
" Au début du 17ème siècle.... "
Axel Bonaert, habitant et descendant des familles propriétaires du Domaine de Freyr.
" Suite à un mariage très argenté, les Beaufort-Spontin ont pu agrandir ce château en formant un quadrilatère fermé. C'est resté comme ça avec l'adjonction de deux petits jardins Renaissance.
Ce sont des alignements de linteaux de pierre avec des fenêtres toutes simples et le reste du mur est en brique. Pratiquement aucun élément décoratif. Et puis dans la seconde partie du 18ème, Freyr est transformé en résidence d'été pour les ducs de Beaufort. L'aile sud a été détruite pour donner plus de lumière et les jardins ont été redessinés et agrandis dans un style classique. "
Ces jardins se trouvent derrière le château, vous pourrez les apercevoir en faisant le tour du domaine. Des fontaines, des bassins, de grandes pelouses, un labyrinthe de 6 kilomètres ... une sorte de petit Versailles. Le Roi de France s'y sent comme chez lui :
Louis XIV n'a pas été invité puisque c'est en envahissant la Belgique qu'il s'y est installé pendant qu'il bombardait et assiégeait Dinant. La même année où il est passé, les bourses étant plates pour les Belligérants, c'est à Freyr qu'il y a eu un petit traité de paix qui a duré quelques années entre la France et l'Espagne.
...En 1675 exactement. Et à cette occasion, pour la première fois dans le pays, on boit du café. Le Roi Soleil peut faire gouter à Charles II d'Espagne cette boisson que l'ambassadeur de Turquie lui avait présenté quelques années plus tôt.
D'autres grands de ce monde attendent l'invitation avant de passer quelques jours au château de Freyr comme Marie-Christine de Habsbourg Lorraine, la soeur de l'Empereur Joseph II, le roi de Pologne, Stanislas et récemment encore l'empereur du Japon, Akihito.
Le roi de Pologne, à qui on doit quelques-uns des orangers du jardin. Aujourd'hui, ils ont plus de 300 ans.
Ces arbres survivent notamment à la rigueur des hivers de la seconde guerre mondiale. Tout le charbon du château y passe pour éviter que les Orangers ne gèlent.
Pas de château sans légende. Il y en a une ici à propos du nom de Freyr.
Freÿa est une déesse scandinave de la beauté qui poursuit son mari Frayr, le dieu de la fertilité. Un jour, elle se réfugie dans une des grottes des bords de Meuse. Elle y est capturée par une bande de nutons. Freÿa s'endort et à son réveil, tous les nutons sont morts. Elle aurait été sauvée par les dieux.
Freÿa, un nom qui a inspiré aussi les Allemands. Pendant la seconde guerre mondiale, c'était le nom donné par l'armée à l'un de ses modèles de radars de veille aérienne.
Merci de continuer votre visite, A bientôt !
Retour haut de page