Dinant, vallées de forteresses et de châteaux (Wallonie) >

Bouvignes, maison du Patrimoine Médiéval Mosan

Version mobile
English Néerlandais

Bouvignes, maison du Patrimoine Médiéval Mosan

A l'origine, cette bâtisse était la "Maison Espagnole" de Bouvignes. Elle est bâtie entre 1569 et 1578 par un maître de forges.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Bouvignes, ancienne cité médiévale, sous la place du Baillage.
Placez-vous devant la Maison du Patrimoine Médiéval Mosan.
A l'origine, cette bâtisse était la " Maison Espagnole " de Bouvignes. Elle est bâtie entre 1569 et 1578 par un maître de forges. Prenez le temps de l'observer.
" Quand on la regarde, on voit la beauté de la maison et la beauté des matériaux ".
Claire-Marie Vandermensbrugghe, directrice de la maison du Patrimoine médiéval Mosan.
" Là, nous sommes dans une maison du 16ème siècle qui va utiliser la brique. C'est quelque chose de nouveau pour l'époque : ce mélange de brique et de pierre. C'est un signe de richesse. C'est que l'on veut quand même se faire valoir par l'usage d'un nouveau matériau de construction. Dans nos régions, on utilisait bien sûr la pierre. Il y a des carrières de pierre ici mais on avait surtout des maisons à pans de bois. Tandis qu'ici, on a voulu montrer un certain standing. On retrouve cela plutôt dans le nord du pays mais tellement ici en vallée de Meuse.
Et peu à peu, les habitants l'appellent " la Maison Espagnole " parce qu'elle a été construite pendant l'occupation espagnole. Après plusieurs travaux de rénovation, la maison de maître change en 1888, et devient Maison Communale et école pour garçons avec logement pour l'instituteur.
En 1964, Bouvignes est fusionnée avec Dinant. La maison Communale disparaît et laisse place à un espace culturel avant d'être aujourd'hui la Maison du Patrimoine Médiéval Mosan.
Avant d'aller la visiter, vous pouvez remarquer que la Meuse coule à quelques mètres d'ici, derrière vous. Le long de ce fleuve, l'héritage culturel se distingue nettement :
En fait, la Meuse a été un point de circulation important entre le Nord et le Sud de l'Europe. Par la Meuse, jusqu'en Scandinavie, il y avait des liens avec la Hanse, avec l'Angleterre. Mais par contre, on descend vers le Sud aussi pour aller chercher des céréales, le vin. On va parfois utiliser des pierres de meilleure qualité ou qui ont un autre aspect dans le patrimoine et ça on pourra s'en rendre compte par la Meuse. "
La Meuse permettra par exemple d'exporter le patrimoine mosan comme la dinanderie, objets de cuivre et de laiton fabriqués par martelage. Les fonts baptismaux de l'Eglise Notre Dame aux Fonts à Liège sont faits de cet alliage.
Regardez maintenant sur les hauteurs devant vous, vous y apercevrez des ruines.
Ce sont celles des fortifications de Bouvignes ou plus précisément les fortifications de Crève Coeur. Construites à partir du 14ème siècle, elles servent à défendre la ville créée par le Comte de Namur, opposé au prince évêque de Liège et donc, à Dinant, sa rivale pour des siècles !
Au coeur de ces ruines, une légende circule à propos des Dames de Crève Coeur. C'est l'histoire de trois veuves d'officiers espagnols. Leurs maris ont été tués sous leurs yeux par les troupes françaises du duc de Nevers. Elles se jettent alors dans la bataille mais en vain ! Les munitions manquent et elles doivent donc rendre les clés de la ville. Mais les trois dames préfèrent se précipiter dans le vide, sans un cri, du haut de la plus haute tour.
Aujourd'hui encore, chaque année, une messe est célébrée pour ces trois femmes dans l'église de Bouvignes.
Bien Bouvignes est la dernière étape de la découverte des vallées de forteresses et de châteaux.
Nous vous souhaitons de passer un agréable séjour en wallonie, à la découverte de ce pays riche de traditions, de souvenirs et de paysages qui vous réservent encore bien des surprises.
Merci de continuer votre visite, A bientôt !
Retour haut de page