Dinan >

Rue de l'horloge

Version mobile
Espagnol English Deutsch

Rue de l'horloge

Savez-vous qui est la marraine d'une des cloches de la tour en 1507 ? La Duchesse Anne de Bretagne !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes au 5 rue de l'Horloge et regardons à droite en direction de la tour communale...
Au Moyen âge, Dinan se trouve au centre de deux axes principaux : celui de Rennes et celui de Saint-Malo. La rue de l'horloge est située sur le second axe et part de la porte du Guichet jusqu'à la porte Saint-Malo.
Dès le 13e siècle, les Dinannais participent activement à la vie de leur cité. Après la guerre de succession de Bretagne, le Duc Jean 4 le Conquérant accorde certaines libertés urbaines à la ville. Ces libertés sont renforcées par les autres ducs de Bretagne, mais il faut attendre la fin du 15e siècle pour voir la tour communale se dresser dans la rue avec une horloge au sommet de son beffroi.
Cloches qui sonnent
Et savez-vous qui est la marraine d'une des cloches de la tour en 1507 ? La Duchesse Anne de Bretagne.
Anne de Bretagne : La tour que vous voyez est aussi un beffroi. 63 mètres de hauteur avec sa toiture à pans coupés, elle est surmontée d'un clocheton. Et à l'intérieur...4 cloches gravées aux noms de Jacqueline, Françoise, Noguette et... Anne, bien sûr...
Voix masculine style troubadour : Anne pour vray je fus noumée, en lan mil cinq cent sept, des nobles de la ville noumée, tierce de ce pays en effet, je fus en ce tuit an fondue, au mois d'aoust par Philippe Buffet, et de bon mestal bien randue, du poys de six mil et sept.
Anne pour vrai je fus nommée
en l'an 1507,
des nobles de la ville nommée,
tierce de ce pays en effet
je fus en cet an là fondue
au mois d'août par Philippe BUFFET
et de mon métal bien rendue
du poids de six mil et sept
Les cloches repartent de plus belle...
La tour devient le premier Hôtel de ville et accueille jusqu'à la Révolution le maire et le conseil des notables qui organisent la vie de Dinan.
Les salles du beffroi servent aux réunions. Elles abritent aussi les archives et les chartes des corporations des marchands, des notables et des bourgeois de la ville.
La tour que vous voyez fait partie des 2 derniers beffrois de Bretagne encore debout avec celui de Fougères !
B. O. Edward's Scissorhands plage 2
Regardez au numéro 13. Vous voyez le gisant posé sur le trottoir ?...
Lors de la construction de la maison, on a déterré cette sculpture funéraire non identifiée ! Un gisant prêt à l'utilisation : l'espace pour placer la tête du défunt est aménagé et les armes ne sont pas encore sculptées sur le bouclier...
Regardez la maison à pan de bois coloré sur votre droite
B. O. Edward's Scissorhands plage 2
L'hôtel Kératry a connu une drôle d'histoire. Il a été construit à Lanvollon, à 80 kilomètres de Dinan. Entre les deux guerres mondiales, les bois et les piliers de l'hôtel ont été achetés par la ville de Dinan afin d'être remontés ici ! Depuis, cette maison au riche décor renaissance a été remise en valeur par une polychromie choisie.
Saint Pierre tenant sa clef fait partie des personnages sculptés de la façade. Cherchez-le !
Morceau Harpe de Myrdhin...
L'hôtel Kératry accueille aujourd'hui la Maison de la Harpe. On doit ce centre d'information sur la harpe celtique à Myrdhin, un harpiste à la renommée internationale. Les Rencontres internationales de Harpes Celtiques y sont organisées pendant la deuxième semaine de juillet.
Tournez-vous et regardez ...
Le morceau de Harpe de Myrdhin repart de plus belle ...
...Le théâtre des Jacobins ! Eh oui, l'art à Dinan transforme les monuments car, au 13e siècle, c'était le couvent des Dominicains. Aujourd'hui le lieu accueille tout au long de l'année des spectacles de musique, théâtre, chansons et danses !
Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page