Vallées des Eaux Vives (Wallonie) >

Le bunker d'Hitler (Brûly de Pesche - Couvin)

Version mobile
English Néerlandais

Le bunker d'Hitler (Brûly de Pesche - Couvin)

Pendant la seconde guerre mondiale, c'est le bunker d'Hitler. En mai 1940, le Führer installe ici son Quartier Général pour diriger la bataille de France.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Couvin, sur la commune de Brûly de Pesche
Installez-vous face au bunker.
Pendant la seconde guerre mondiale, c'est le bunker d'Hitler. En mai 1940, le Führer installe ici son Quartier Général pour diriger la bataille de France. Un choix stratégique selon Eddy Manise, directeur de l'Office du Tourisme de Couvin
Ils ont choisi ce site pour des questions de facilité. On n'est pas loin de la frontière française, et il y avait un petit aérodrome au village de Regniowez. Et de là, ils pouvaient faire des allers et venues entre Paris, Berlin, Strasbourg. "
Quelques jours avant l'arrivée d'Hitler, 28 villages des alentours sont évacués. Tout se passe très rapidement. A Couvin, le 28 mai, l'unique membre du conseil communal encore présent reçoit cet ordre:
Tous les habitants doivent quitter le village en trois heures. Les habitants amènent : 1/ tous leurs propres bestiaux, 2/ leurs vêtements et aliments ".
Aucune explication n'est donnée à la population. Les habitants de Bruly de Pesche ne remarquent pas que dans le Sous Bois les Allemands ont déjà construit deux chalets en bois et un bunker.
Le 6 juin 1940, vers 13h, l'avion d'Hitler se pose à Regniowez côté français.
A 13h30, le Führer s'installe dans son nouveau quartier Général à Bruly de Pesche. Il le baptise : le Ravin du loup et n'y restera que 22 jours.
Hitler n'utilise pas une seule fois le bunker même si l'aviation britannique survole la zone à plusieurs reprises. Son valet de chambre, un lieutenant SS, Heinz Linge raconte la vie quotidienne du chef des nazis ici à Bruly de Pesche :
" Hitler se levait à 11h pour déjeuner. A 12h se tenait une conférence sur la situation. A 14h, Hitler se rendait au Kasino pour y manger. Après le repas, il se reposait une heure. Lorsque des invités étaient présents, il discutait avec eux au cours d'une promenade. Le repas du soir était suivi d'une conférence. Il restait alors assis avec ses officiers pour boire un verre de thé. "
C'est ici dans l'église du village de Bruly de Pesche qu'Hitler corrige et fait traduire les conditions de l'Armistice.
Il sera signé le 21 juin 1940 à Compiègne.
Le 28 juin Hitler quitte le Ravin du Loup et le lendemain, les habitants évacués peuvent enfin revenir chez eux.
Mais pendant longtemps, Couvin est plutôt connu pour son passé industriel. Le travail du fer lui apporte la prospérité à partir du Moyen Age jusqu'à la fin du 18ème siècle.
L'activité de ses forges est surtout liée aux guerres, à la fabrication de canons notamment. Et la région ne manque pas d'atout :
Il faut de l'eau. Y'avait donc des moulins
Arthur Boulvain, historien local.
Cette force de l'eau a servi à alimenter des soufflets qui apportaient de l'air et de l'oxygène et qui permettait une combustion meilleure des différents produits. Y'avait également des mines de fer. Et en outre, il y avait une forêt extrêmement importante... "
Voilà pourquoi des forges s'installent ici. Ceux qui les dirigent deviennent de vrais seigneurs. L'un d'eux se fait même construire un château à Couvin, le château St Roch.
Et c'est à Couvin qu'est installé un des premiers Hauts Fourneaux à coke d'Europe.
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page