Enguerrand et la traversée du temps (Coucy) >

L'église Saint Sauveur

Version mobile
English Néerlandais

L'église Saint Sauveur

Merci la révolution française! Les sans culottes l'ont démantelée en 1789.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
?OE repentant Seigneur Dieu, certes nous avons péché. Juste est l'épreuve que tu nous envoies. Nous nous y soumettons avec grâce.
?OE VL Illuminé, le bonhomme....
?OE confession Nous avons moultement conspiré contre le jeune Louis 9 avant sa majorité, du temps de la régence de Blanche de Castille.
?OE Le futur saint Louis
?OE Et convoité le trône du royaume.
La rumeur dit vrai, nous nous étions même fait sertir royale couronne
?OE épatée Illuminé mais bien renseigné. J'ai carrément l'impression qu'il l'a vécu.
?OE L'orgueil fut notre guide mais tu nous remis dans la droite voie. Que me vaut ton divin courroux? Ma lignée n'a-t-elle pas assez servi ta majesté aux croisades? N'ai-je point suffisamment guerroyé contre les hérétiques albigeois. Seigneur miséricordieux, fais moi signe je t'en conjure.
?OE aparté Ca ne s'arrange pas. En tous cas il connait bien son texte.
?OE Doux-explicatif J'ai moi-même fait construire une partie de cette église ma fillotte : son choeur et son transept. Mais diable qu'elle a changé!
?OE Deux de ses vitraux racontent l'histoire des sires de Coucy vous savez.
?OE Et toi sais tu que mon grand père terrassa un lion sur les terres de l'abbé ce qui valut à notre famille sa reconnaissance éternelle.
(fâché) Corne de bouc! Où diantre est l'abbaye de Nogent sous Coucy? (inquiet) Je ne la vois point depuis ce rempart.
?OE Merci la révolution française! Les sans culottes l'ont démantelée en 1789..
?OE La coupe sèchement Je ne connais point cette histoire de révolte ma fillotte. Cela flaire le gueux à pleins naseaux. Il n'est d'autre pouvoir en ces lieux que celui des seigneurs et des religieux.****** Chanson des Visiteurs
?OE (VL) Enfin, Enguerrand, vous êtes d'un vulgaire !
?OE Par chance mon jardin de simples égaye encore le pied de la muraille. Le capitulaire de Charlemagne guidait son entretien.
?OE Oui le texte recommandait la culture de certaines plantes dans les jardins de France. Un potager pour les légumes, un verger pour les fruits et des plantes médicinales pour se soigner.
?OE Se radoucit Tu dis vrai. Mais poursuivons prestement. Tu dois m'instruire plus avant sur ces temps singuliers dont je ne sais rien.
?OE J'ai un peu de mal à vous cerner vous savez. Mais bon ok. Poussons jusqu'à la porte de Soissons.
Retour haut de page