Boucle en Corrèze : périple dans tout le département >

Brive la Gaillarde

Version mobile
English

Brive la Gaillarde

La rivière qui donne son nom au département coule juste en face de vous, au fond de la place.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes place du 14 juillet, dite place de la Guierle. Positionnez-vous sur le parvis du théâtre, en haut des escaliers.
La rivière qui donne son nom au département coule juste en face de vous, au fond de la place. C'est la Corrèze. Si vous remontez son cours, vous arrivez sur le Plateau de Millevaches aux horizons immenses, le paradis des pêcheurs et amateurs de randonnée.
Briva curretia. Signifie: le pont sur la Corrèze en celte. C'était le seul point pour franchir la rivière à 30 km à la ronde.
La ville se développe sur ce carrefour routier et aujourd'hui autoroutier.
La guierle c'était ce grand marécage qu'on appelait las hierlas (les îles) parcouru par 13 bras de la Corrèze.
Au 18ème siècle, on détourne la rivière pour assainir la place et ne laisser qu'un canal derrière l'office de tourisme.
Vous avez remarqué que notre Corrèze avait son phare à votre droite ? Etonnant non ? En fait, ce phare, c'était le château d'eau qui pompait ses réserves dans la rivière. Enfin quand elle était encore là...
En effet, après l'inondation de 1960, on repousse ce dernier bras de la Corrèze.
Il faut dire que l'eau sur la place montait jusqu'au 1er étage des maisons...
Brive a longtemps tiré ses richesses de l'agriculture. Et dès le moyen âge elle est réputée pour ses marchés. Aujourd'hui, venez faire un tour ici le samedi matin. Le marché occupe toute la guierle et bien sûr la halle Georges Brassens.
Et il y a certaines foires pas comme les autres... Tiens, les foires grasses, elles attirent des bataillons de gourmets l'hiver. Ils y dégotent du foie gras, des confits de canards et des truffes. J'en entends déjà qui salivent.
Mais revenons sous la Halle Georges Brassens. Elle abrite un autre plaisir de la langue avec la foire du livre. L'écrivain Philippe Beaussant se délecte :
Extrait Radio France
...Bien parler, bien manger, se régaler de ce qu'on écrit, de ce qu'on lit, de ce qu'on aime, c'est merveilleux.
La foire du livre de Brive est la deuxième plus importante en France.
Commentaire foire du livre
L'école de Brive est un rassemblement d'auteurs corréziens animés par un amour commun du terroir et un grand attachement à leurs racines. A l'origine de ce mouvement on retrouve des écrivains comme Christian Signol, Denis Tillinac et Michel Peyramaure, ou Claude Michelet. En 1973 ils lancent sous un hangar de la place de la guierle la première foire dédiée à la littérature à Brive.
Plus de 20 ans après, la Foire du livre est une réussite non seulement régionale, mais aussi nationale. Elle accueille chaque année entre 100 et 120 000 visiteurs. Un chiffre qui la place au deuxième rang des manifestations littéraires de France, juste derrière celle de Paris.
Cette place est aussi le lieu de ralliement des brivistes pour les grandes occasions.
Le CAB, ça vous dit quelque chose ? Le ballon ovale ? Les tuniques noires et blanches ? Et Alain Penaud, c'est mon préféré.
Brive la gaillarde regorge de richesses. Sa cité historique, la collégiale st martin, le musée Labenche, le collège des doctrinaires...
Retour haut de page