Boucle en Corrèze : périple dans tout le département >

Beaulieu sur Dordogne

Version mobile
English

Beaulieu sur Dordogne

C'est sur la Dordogne que les gabares amenaient des marchandises en direction de Libourne.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant la Dordogne entre la Chapelle des Pénitents et l'emplacement de l'ancien port haut.
Laissez porter votre regard vers la rivière...
C'est sur la Dordogne que les gabares amenaient des marchandises en direction de Libourne. Ces barques de 18 mètres sur 4 étaient construites sur les rives d'Argentat. En merisier, chêne, pin ou bouleau, pour être solides et affronter les dangers de la Dordogne.
Elles transportaient du bois pour la construction des tonneaux ou le support des pieds de vigne.
Elles descendaient au printemps ou à l'automne quand les eaux étaient " marchandes ". Beaulieu était une étape.
Nous sommes au 18ème siècle. Sur la rive, le soir tombe :
Le patron gabarrier : Place sur le ponton ! On accoste ! Parez ! !
Allez mon p'tit, on fait halte à Beaulieu. Tu verras, la maison des gabarriers y est accueillante.
Oh là ! Tout doux avec la marchandise. C'est du précieux ! Pas comme cette pov' gabarre, la coujadour comme y dit mon collègue. Tu sais bien qu'elle fera qu'un seul voyage...
Une fois rendue à bon port...elle s' ra vendue. Et on en tirera pas des milles vu qu'elle va finir en bois de chauffage... Alors, attention à la marchandise hein p'tit...
La Chapelle des Pénitents qui veille sur le petit port date en grande partie du 12ème siècle. Elle avait été construite à la demande des paroissiens, qui réclamaient un lieu de culte puisque l'abbatiale était alors réservée aux moines et aux pèlerins. Plus tard, après la révolution, elle prendra son nom définitif en étant confiée à la confrérie des pénitents bleus.
Retour haut de page