Il était une fois le château de Condé >

La chambre du musicien

Version mobile
English Néerlandais Deutsch

La chambre du musicien

Au 17e siècle, l'art de Watteau explose. Les riches mécènes et les collectionneurs se l'arrachent.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous ne me voyez pas? (+)
Et là? (+)
Oui! (+)
Dans le tableau juste au dessus de la cheminée. Je me débrouille bien à la flûte? Très agréable d'être dans ce tableau de " fête galante ".
Il était une fois une jeune damoiselle...
"Fête galante" qu'est-ce que c'est ? Le peintre qui a créé ce genre va vous expliquer ça mieux que moi. (++) Maître Watteau ? Ouh, Ouh, êtes-vous là?

Bien sûr Clarine. Alors.
La fête galante.
(Bienveillant oe sympathique) C'est toute ma vie.
Toute mon oeuvre.
Ca parle de soi, n'est-ce pas?
Regardez. Une demoiselle bien mise et ...(Hum) bien faite. (Hum) Visiblement elle est disposée à accepter l'invitation à danser de ce galant, jeune homme tout aussi pétillant que sa boisson. Un petit air de musique. Un coin de nature drapé comme la belle. ...
Au 17e siècle, l'art de Watteau explose. Les riches mécènes et les collectionneurs se l'arrachent.

...Et de riches amateurs tels que les princes de Savoie ou Monsieur de La Faye ont très vite repéré mon talent. Aussi m'ont-ils souvent invité à Condé pour y décorer leur château. Ils ont grandement contribué à ma renommée.

Watteau a peint de nombreux tableaux ici. Directement sur les murs.
Il a fallu un peu de ma magie pour les faire ressurgir... (rire étouffé) Certains ont même été découverts très récemment.
Regardez au dessus de la porte. A droite dans la chambre. En arrachant une couche de papier peint on a trouvé cette peinture en 1986.

(Cordial) Si vous voulez bien m'excuser, je dois aller surveiller le travail de mes élèves à l'atelier.

Watteau dirigeait de nombreux élèves ici : Lancret, Bonaventure de Bar, Pater. Les tableaux étaient souvent des oeuvres collectives. Le maître assurant souvent la qualité d'ensemble de la commande.
Vous verrez l'atelier en repartant. Une petite pièce dont les murs sont entièrement peints. Une sorte de terrain d'entraînement. On recouvrait une peinture par une autre. Parfois d'ailleurs, certains détails se superposent. Scrutez bien le tableau du moulin à eau si vous ne me croyez pas.
Je vous retrouve dans la chambre d'Olympe.
Retour haut de page