Clermont-sur-Berwinne >

Le Relais Saint-Jacques

Version mobile
English Néerlandais

Le Relais Saint-Jacques

Le Relais Saint-Jacques est une maison représentative du style "renaissance mosane"

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le Relais Saint-Jacques
Le Relais Saint-Jacques est une maison représentative du style " renaissance mosane ", qui se développe le long de la Meuse au 16ème et surtout au 17ème siècle.
A l'époque, on délaisse les constructions en bois et on transpose en pierre et en briques ce qui se faisait auparavant en poutres et en torchis.
La pierre de taille qui court le long de la façade rappelle les poutres.
Regardez aussi les angles : ils sont eux aussi conçus en pierre de taille, disposée alternativement en longueur en largeur. C'est plus esthétique. Et c'est surtout beaucoup plus solide.
Car le principal défi pour les architectes de l'époque, c'est le poids de l'édifice...
Pour que toute cette masse n'écarte pas les murs, on imagine, au-dessus des fenêtres, des " arcs de décharge " qui ont une fonction similaire à celles des voûtes.
De même, on ne prévoit pas de grandes fenêtres, mais on en construit une multitude, de petite taille.
Comme les temps sont incertains, ces fenêtres ne s'ouvrent pas. Elles sont même protégées par des grilles et des volets. Vous verrez, on en aperçoit aujourd'hui encore les crochets.
Sécurité toujours, c'est par l'extérieur qu'on accède à la cave, qui ne communique pas avec le rez-de-chaussée.
Aujourd'hui, les portes du relais Saint-Jacques sont largement ouvertes. Normal, cette maison est une table d'hôtes !
C'est Isabelle Piron qui régale les convives. Elle évoque pour nous une spécialité du pays, le fromage de Herve.
C'est un fromage à pâte molle. Il est cubique. Et ce fromage est régulièrement lavé, ce qui signifie qu'il a une peau rose. Suivant le temps d'affinage, vous avez plusieurs catégories de fromage. Vous avez le fromage doux, mi-doux, ou piquant. En général, le piquant est reconnaissable, évidemment, par son odeur. Donc en général, nous mangeons ce fromage de Herve accompagné d'une tranche de pain beurré, sur laquelle on tartine du sirop de Liège. Le sirop de Liège est composé de poires et de pommes récoltées dans la région et qui sont cuites longtemps, avec une surveillance de tous les instants, et l'on obtient ce sirop qui est très particulier à notre région.
Le plus souvent, on sert le fromage de Herve accompagné d'un café ou bien, avec modération, d'une Val-Dieu, une bière produite à quelques kilomètres d'ici.
Bien. Avant de poursuivre votre visite vers la maison communale où vous comprendrez pourquoi le relais Saint-Jacques s'appelle ainsi, prenez le temps d'observer la maison qui se trouve sur votre gauche, en retrait, à une dizaine de mètres. Elle présente deux particularités, d'une part sa façade couleur " rouge sang de boeuf " et d'autre part, l'absence d'ouvertures sur sa façade. La raison en est simple : Joseph II d'Autriche, qui régnait sur ces terres au 18ème siècle, a décrété une taxe sur les fenêtres. Et le propriétaire de cette demeure a tout simplement décidé de condamner les siennes afin de payer moins d'impôts.
Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page