Clermont-sur-Berwinne >

L'église de Clermont

Version mobile
English Néerlandais

L'église de Clermont

L'église de Clermont a pour patron Saint Jacques le majeur, celui qui chaque année attire des masses de pèlerins à Compostelle.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

A proximité

de Thimister-Clermont

L'église.
L'église de Clermont a pour patron Saint Jacques le majeur, celui qui chaque année attire des masses de pèlerins à Compostelle.
Levez les yeux vers la girouette. C'est lui que vous apercevez tout là haut, avec son bâton et sa besace à la ceinture.
Vous le retrouverez, d'ailleurs, si vous pénétrez dans l'édifice, puisqu'une statue le représente, à la gauche du choeur.
Cette église est reconstruite quasiment en même temps que le nouveau château, au début du 17ème siècle.
On retrouve ici un mélange architectural : la majeure partie de la façade est de style gothique, tandis que la tour est de style renaissance mosan, avec des bandeaux de pierre et des angles renforcés.
D'une taille imposante pour un bourg qui alors ne compte que 600 âmes, ce lieu de culte a une importance stratégique. Longtemps, il est le dernier bastion catholique, avant les premiers villages protestants, distants d'à peine cinq kilomètres. Pour bien marquer la différence avec la sobriété protestante, l'intérieur de cette église est très riche, regorgeant de statues et autres représentations iconographiques.
Observez à présent les pierres tombales qui se dressent le long de la façade. Ces sépultures ont en fait été déplacées au 18ème siècle, comme nous l'explique un habitant du village.
Elles étaient à l'intérieur de l'église. Elles constituaient le sol même de l'église puisque la tradition de l'époque voulait qu'on enterre à l'intérieur le seigneur, sa famille, les ecclésiastiques qui avaient officié dans l'église, ainsi que les généreux donateurs. Mais beaucoup plus tard, Joseph 2 va interdire l'inhumation dans l'église de qui que ce soit. Conséquence : il va falloir refaire le sol de l'église, ressortir toutes les dépouilles qui vont être enterrées à l'extérieur de l'église, sortir toutes les pierres tombales que vous voyez dressées actuellement le long de l'église.
Intéressons-nous encore à cette place qui longtemps a accueilli à intervalles réguliers un " marché franc ". On pouvait alors y commercer en payant des taxes réduites.
Derrière nous, sur la gauche, deux fontaines.
La première, une fontaine à pompe de style Louis 15, date du 18ème siècle. Elle alimentait en eau les habitants du village. Reliée à une immense citerne, en sous-sol, elle permettait aussi de lutter contre les incendies. Eh oui, n'oublions pas qu'à l'époque, nombre d'édifices sont encore construits en bois.
La deuxième fontaine, elle, est devenue le symbole de Clermont. Elle a été construite en même temps que l'hôtel de ville. On l'appelle la Tuturette. Ce nom affectueux évoque le bruit de l'eau.
Si vous souhaitez poursuivre votre balade, contournez l'église par la droite. A moins d'un kilomètre, vous passerez devant la ferme château de l'Aguesse, un nom qui signifie la pie, en wallon. Puis vous pourrez rejoindre la voie 38. Cette ancienne voie ferrée transformée en chemin pour piétons, cyclistes et cavaliers, fait partie du réseau Ravel, qui traverse la Belgique d'est en ouest.
Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page