Clermont-Ferrand : si les fontaines m'étaient contées... >

La fontaine Byblis pleure

Version mobile
English

La fontaine Byblis pleure

La légende de Byblis selon Ovide, le hêtre rouge, les arbres du jardin botanique Lecoq

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
(L'Après-midi d'un faune de Debussy)
Ovide est un poète latin qui vécut pendant le siècle d'Auguste, celui qui s'étend avant et après la naissance de Jésus-Christ. Parmi ses oeuvres les plus célèbres : Les Métamorphoses. Un long poème où il décline 250 mythes et légendes. Parmi toutes ces histoires, Byblis, la jeune fille en pleurs sculptée sur cette fontaine de marbre blanc.
Voix masculine (narration conte) : Byblis, fille du roi Milétos, conçut pour son frère jumeau Caunus une passion incestueuse, criminelle. Elle lui écrivit une lettre pour lui avouer son amour.
Plume qui gratte le papier.
Byblis (extrait de la missive de Byblis dans Les Métamorphoses) :
" L'amante qui t'adresse des voeux pour ton bonheur ne peut être heureuse que par toi. Je rougis, et je crains de tracer mon nom. Et si tu demandes ce que je désire, je voudrais taire ce nom, et dire mon amour. (...) Ma langueur, ma pâleur, ma figure, mes yeux humides de larmes, mes soupirs, mes embrassements si fréquents et si doux, qui dans une soeur trahissaient une amante, tout a dû te parler de mon amour. "
Voix narrateur conte : La lettre causa un tel choc à Caunus qu'il s'enfuit loin de sa soeur. Byblis le chercha longtemps, en vain. Elle s'arrêta dans un bois où, à force de pleurer, elle fut changée en fontaine.
Jet d'eau de fontaine
Avez-vous vu les deux jeunes faunes qui se moquent de Byblis ?... Ils sont mi-homme, mi-chèvre !
Cette fontaine en forme de grotte est de style néo-rocaille. Elle a été commandée au sculpteur Jean Camus en 1905 pour orner le jardin Lecoq.
Regardez à votre gauche. Impossible de manquer le hêtre pourpre immense avec ses branches généreuses. Approchez-vous de son tronc gris foncé. Il forme une patte d'éléphant et son écorce ressemble à la peau de l'animal. Que de métamorphoses dans ce jardin extraordinaire ! Alain Soubre, responsable du jardin botanique nous en dit plus sur les arbres du jardin Lecoq :
On trouve 300 espèces d'arbres et d'arbustes dont une centaine qualifiés de " remarquables ", soit des spécimens comprenant les arbres âgés, ceux qui montrent une forme particulière ou extraordinaire et ceux qui se distinguent par leur rareté. Le plus bel exemple : le liquidambar d'Orient, un des plus rares de France !
L'Après-midi d'un faune de Debussy achève le point.
Retour haut de page