Clermont-Ferrand : si les fontaines m'étaient contées... >

La fontaine aux Lions

Version mobile
English

La fontaine aux Lions

Le quartier au Moyen Âge, le nom de ses rues, la fontaine aux lions, la canalisation des eaux clermontoises hier et aujourd'hui

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
(Can l'erba fresch' elh folha de Bertrant de Ventadorn)
Cette fontaine aux Lions date du XVIe siècle.
Elle est située dans le quartier commerçant médiéval de Clermont, là où résidait la noblesse.
Nous sommes rue des Petits-Gras, juste à côté de la rue des Gras. Pourquoi ces noms ?... Les Clermontois d'autrefois étaient-ils si gros ?... Pas du tout, le mot gras vient en fait du mot gradus, degré qui signifie marche. D'ailleurs, la rue des Gras était ponctuée de marches et montait vers la cathédrale...
Il en existe toujours quelques-unes !
... Pour parvenir à Notre-Dame-de-l'Assomption, il faut arpenter la rue de l'Ancien poids de ville avant de déboucher sur la place... Lemaigre.
Ouf, quel régime !
Jet d'eau de fontaine
La fontaine aux Lions est pariétale et se compose d'un lavoir abreuvoir.
Au centre, trois jets d'eau jaillissent des mascarons en mufles de lion ! Elle est surmontée d'un fronton avec des volutes sommées d'une boule.
Vous voyez les deux trappes de la fontaine ?... L'une au-dessus des mascarons, et l'autre juste à droite ?...
Ces portes dissimulent un système savant de canalisation. Thierry Collay, responsable des équipements industriels à la Direction de l'Eau et de l'Assainissement de la Ville :
La première fontaine de Clermont-Ferrand était située place de la Victoire. Une fontaine édifiée grâce à Jacques d'Amboise. Celui-ci s'est rapproché du seigneur de Royat pour lui acheter une source d'eau. Il a ensuite fait appel à Siméoni, un hydraulicien italien, qui avait pour mission de raccorder Royat à Clermont. La difficulté a été de trouver les meilleurs matériaux pour créer un réseau souterrain. Pour les points où la pression de l'eau était moindre, Siméoni a utilisé le bois. Pour les points où la pression était plus forte, des tuyaux en pierre de Volvic.
Ce réseau souterrain est-il le même aujourd'hui ?
Les principes sont les mêmes, hormis le matériau de l'époque. La pierre de Volvic a été remplacée par la fonte. Cela permet de mieux gérer les pressions importantes. Quant à l'alimentation, elle provient de deux ressources différentes : des sources situées le long de la chaîne des Puys et le long de l'Allier sur une nappe alluviale. La qualité de l'eau de ces deux ressources est remarquable !
Attention ! Ne manquez pas de visiter l'hôtel Fontfreyde situé tout près, au 34 de la rue des Gras. Ce bel hôtel particulier de la ville, de style Renaissance, abrite aujourd'hui le Centre photographique.
Un clic clac d'appareil photo argentique achève le point.
Retour haut de page