Clermont-Ferrand : si les fontaines m'étaient contées... >

La cathédrale Entrée Sud

Version mobile
English

La cathédrale Entrée Sud

La visite de Napoléon III, la reconstruction de Viollet-le-Duc, le hibou et les gargouilles

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Au milieu du XIXe siècle, la cathédrale de Clermont-Ferrand est toujours inachevée, au grand dam de ses habitants !
(La Valse de l'empereur de Johannes Strauss)
Mix avec brouhaha foule qui gagne sur la musique.
Le 8 juillet 1862, Napoléon III et son épouse Eugénie arrivent en gare de Clermont-Ferrand. Le maire remet les clefs de la ville à l'empereur et une foule immense se presse en habits de fête. Réceptions, dîners, feu d'artifice, feux de joie et pique-nique sur la chaîne des Puys agrémentent le séjour du monarque. Et au final : un grand bal !
Avant de partir, Napoléon III, enchanté de son séjour, promet sur le quai de la gare :
Napoléon III : " Adieu messieurs, je reviendrai vous voir lorsque j'aurai fait terminer votre cathédrale ! ". 
Isabelle Carreau revient sur l'achèvement de la cathédrale par Viollet-le-Duc :
Viollet-le-Duc est l'un des architectes les plus célèbres du XIXe siècle. C'est aussi un théoricien. Chef de file du mouvement rationaliste, on lui doit les restaurations des remparts de Carcassonne, du château de Pierrefonds et bien sûr celles de Notre-Dame de Paris.
En quoi consiste l'apport de Viollet-le-Duc ?
Il ne démolit pas la façade romane contrairement à l'idée reçue. Celle-ci était déjà détruite parce que jugée trop dangereuse. En revanche, il va achever la cathédrale en reprenant le style gothique rayonnant initial, celui du XIIIe siècle, celui de Jean Deschamps.
Comment reconnaître son travail ?
Viollet-le-Duc achève la cathédrale en ajoutant les trois travées finales surmontées des flèches. Pour ce faire, il choisit la pierre de Volvic, ce qui donne une très grande cohérence à l'ensemble. Il est difficile de deviner qu'il a fallu sept siècles pour la construire !
Les deux flèches ne sont pas de la même hauteur : 96 mètres 10 pour la flèche sud et 95 mètres 50 pour la flèche nord. Cette différence s'explique par le dénivelé du sol !
Hululements de hibou
Un repère pour voir la délimitation du travail accompli par l'architecte des flèches jusqu'à la troisième travée ? Regardez-la bien avec son contrefort qui se termine en triangle. Vous y êtes ?... Vous voyez le hibou grand-duc qui est sculpté tout en haut ?... C'est la signature de Viollet-le-Duc qui se retrouve sur d'autres monuments !
Cet oiseau est entouré d'animaux fantastiques qui surgissent de la cathédrale : les gargouilles. Elles ont aujourd'hui un rôle purement décoratif. Autrefois utilitaires quand elles servaient de gouttières.
Des hululements de hibou achèvent le point.
Retour haut de page