La Chine >

La Grande Armée de Xi'an

Version mobile
English

La Grande Armée de Xi'an

Pour répondre à ce projet titanesque, 700 000 hommes de tous corps de métiers ont oeuvré pendant trente-six ans !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
En Chine, il y a 22 siècles.
C'est l'histoire d'un roi qui s'ennuie terriblement... Ambitieux, brutal, sanguinaire, il décide d'unifier sous sa seule autorité tous les royaumes environnants. Il devient ainsi le premier empereur chinois. Il entreprend d'unifier l'écriture et de renforcer la Grande Muraille pour se protéger des agressions mongoles.
Mais ce grand empereur conquérant est terrorisé par la mort...
Dès son accession au trône, à l'âge de 13 ans, il imagine et entreprend le creusement de son tombeau à Xi'an, au centre du pays. Il devra être immense pour répondre à ses craintes et à son orgueil démesurés... Il exige donc de se faire accompagner dans l'au-delà par une armée toute entière, moulée et sculptée en terre cuite, organisée dans un véritable dispositif de bataille.
Ce sont près de 7 000 soldats, cavaliers, fantassins et généraux à taille humaine qui montent la garde auprès du tombeau impérial. Tous étaient à l'origine parés de véritables armes en bronze ! Mais peu après la fermeture du tombeau, de nombreux pillards les ont presque toutes dérobées. Des chevaux et deux chars en bronze massif escortent ces militaires.
Pour répondre à ce projet titanesque, 700 000 hommes de tous corps de métiers ont oeuvré pendant trente-six ans ! Une légende affirme que les artisans qui ont eu en charge les travaux de la salle réservée à la dépouille impériale ont été emmurés vivants à la fin de la cérémonie...
Aujourd'hui, toutes les salles n'ont pas encore été ouvertes. Les archéologues craignent que certains pièges visant à punir les intrus ne soient toujours actifs...
Ce site extraordinaire, qui est l'une des découvertes archéologiques majeures de la fin du XXe siècle, doit sa remise au jour à un paysan qui, voulant creuser un simple puits, est tombé sur ces stupéfiants et nombreux gardiens funéraires !...
Retour haut de page