La Chine >

La Cité Interdite de Pékin

Version mobile
English
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

Une cité pas si interdite...

Faste et grandeur pour cette cité qui a vu passer les empereurs chinois pendant près de cinq siècles ! Classée Unesco et ouverte au public depuis 1924, la Cité Interdite est devenue incontournable, que l'on soit étranger ou chinois.

72 hectares, deux dynasties, 24 empereurs, 14 ans de travaux, des centaines de milliers d'ouvriers : la Cité Interdite pourrait n'être qu'une longue suite de chiffres, si on se laissait aller !
Armez-vous de patience et de ténacité pour
"Un des derniers refuges de l'inconnu et du merveilleux sur terre". Pierre Loti
visiter tous les temples, les salles et les allées de la cité. Car il faut bien compter plusieurs heures pour visiter cet ensemble de 960 mètres sur 760, entouré par des remparts de 10 mètres de haut ! Aïe, nous voici retombés dans les chiffres. Difficile de faire autrement, tant l'édifice est impressionnant par sa superficie, sa richesse et son ampleur.
Allez, maintenant c'est à vous de compter. Poussez la porte qui part de la place Tian'anmen et préparez-vous pour une visite grand format...

Impressions

Quand les portes de la cité ferment en fin de journée, restez quelques heures sur la place Tian'anmen. Une fois débarrassée des touristes, c'est une toute autre ambiance qui règne...

Le chiffre / La date

9 999,5 : c'est le nombre de pièces de la Cité Interdite, après sa construction.
Aujourd'hui, on en compte encore un peu plus de 8 000 !
Agnès Gauzit


Attention, site très touristique ! Le week-end, les visiteurs chinois des provinces alentours arrivent en masse. A éviter ! La Cité retrouve toute sa sérénité la semaine, pensez-y !

Version mobile
English
Retour haut de page

Photo de droite : Lions de bronze veillants sur la Cité Interdite, Pékin
Par Allen Timothy Chang (Travail personnel) [GFDL ], via Wikimedia Commons

Cet article

fait partie du dossier