Chefs d'oeuvre de la peinture paysagère dans les Alpes >

Château-Queyras

Version mobile

Château-Queyras

Victor Cassien, Château-Queyras

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Cette feuille appartient à un album de 192 planches lithographiques créé entre 1835 et 1839, l'Album du Dauphiné. Réalisé par le dessinateur grenoblois Victor Cassien, en collaboration avec le graveur Alexandre Debelle, il constitue un document historique sur les sites et les monuments de la région. À une époque où la photographie est encore expérimentale, la gravure et le dessin sont des moyens très populaires de fixer pour la postérité l'état d'un lieu et d'une société. À l'époque romantique, durant laquelle cet album est créé, c'est une véritable mode, inspirée notamment du voyage de Vivant Denon en Égypte aux côtés de Napoléon. Rapportant avec lui nombre de dessins et de notes, il publie dès 1802 le premier de ces Voyages pittoresques qui deviennent si populaires. Ici, Victor Cassien met en scène un château médiéval fortifié par Vauban sous Louis XIV : l'un des sites les plus pittoresques du Queyras ! Ce sont en fait deux villages, Château-Queyras, dominé par le fort de Villevieille, que l'artiste dépeint. Situé dans la neige d'un paysage d'hiver, il apparaît monumental. L'artiste accentue à cet effet la contre-plongée, qui place le spectateur en contrebas d'une perspective dont les lignes de fuite convergent vers le haut et non vers le bas. Il obtient ainsi un effet saisissant, et très romantique, souligné par les petites silhouettes du cavalier et des officiers au pied du pont. L'effet est à la fois fascinant et mélancolique, comme dans les paysages romantiques allemands, ceux de Friedrich en particulier. Au-delà du document, c'est donc toute époque qui revit en ces feuillets gravés !
Retour haut de page