Le monde merveilleux de Zaza l'abeille >

Récolte/extraction du miel

Version mobile
English Néerlandais

Récolte/extraction du miel

Comment tu voles le fruit de notre travail?

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
accusatrice- Bon. Ici tu peux avouer Jef. Comment tu voles le fruit de notre travail?
Légèrement blessé Tu exagères Zaza ! Je te l'ai dit. minimise Je ne prélève que le miel que vous avez en trop.
Pareil pour le pollen. Grâce à cet ingénieux système que tu as entrevu tout à l'heure. J'installe une petite grille à l'entrée de la ruche.
Quand elles rentrent, les butineuses laissent tomber quelques pelotes de leur pollen. J'en récupère dans une trappe juste en dessous de la piste d'aterrissage
Euréka C'était donc ça le passage plus étroit, l'entrée ressérée.
Exactement. Futé Mais toi et tes soeurs vous êtes des malines. Ma ruse ne passe pas longtemps inaperçue. Certaines petites futées transportent exprès moins de pollen pour franchir la grille plus facilement. D'autres passent même à cloche pied pour pas lacher le pollen. Alors je retire la grille un moment..... Puis je la remets !
Et le manège reprend.
Quant au miel j'attends que vous l'ayez operculé.
Quand on ferme chaque alvéole avec un petit bouchon de cire. Une fois que le nectar s'est transformé en miel.
Oui. C'est à ce moment-là que la récolte a lieu. J'enlève les opercules avec un couteau, et je recueille le miel grâce à un extracteur.
Vous voyez? Cette grosse cuve métallique.
Toujours la même technique que tes ancêtres alors?
Oui. Simplement, c'est plus mécanique. Le miel est éjecté quand on fait tourner les cadres. Comme pour l'essorage d'une machine à laver. Il coule alors dans un bac pour être filtré. Les impuretés remontent à la surface et le miel est aspiré dans une cuve où il repose, le temps de faire disparaître les derniers micro morceaux de cire.
Après c'est le moment de mettre en pot. Ici aux ateliers de l'abeille, on produit 40 tonnes de miel chaque année. C'est la première exploitation apicole transhumante de Picardie.
Et notre bonne cire tu la jettes?
Tu plaisantes! J'en fais des feuilles gauffrées. Ou alors d'autres produits. De la cire pour les meubles. Des bougies. Un apiculteur ne jette jamais rien. Tu l'as dit toi-même. Vos bienfaits sont bien trop précieux.
Retour haut de page