Le monde merveilleux de Zaza l'abeille >

L'histoire de la ruche

Version mobile
English Néerlandais

L'histoire de la ruche

Ici on vous montre l'évolution des ruches à travers les âges.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Shocking Regardez moi ça. La maison de mes ancêtres. De vulgaires arbres.
Je vous dis pas. Pour le confort c'est pas l'hôtel 4 étoiles.
pédagogue Ici on vous montre l'évolution des ruches à travers les âges. Alors à l'état sauvage en effet, les abeilles vivent dans des troncs d'arbres morts. Mais très tôt, 12 000 ans avant Jésus Christ, les hommes vont essayer de les domestiquer en leur mettant des troncs à disposition.
ramène sa science Et ça jusqu'à Charlemagne à peu près?
Oui, où on voit apparaître les premieres ruches en paille tressée. Les descendantes des paniers en osier de l'antiquité.
Rassurée C'est déjà plus classe.
Enjoué Regardez! Y en a de toutes les formes, toutes les tailles, tous les styles. Mais c'est pas très pratique pour cultiver le miel.
dans tous ses états Ouh, j'imagine la pagaille là dedans! Des gâteaux de miel dans tous les sens.
Oui et pour la récolte, il fallait asphyxier les abeilles et tout casser à l'intérieur.
choquée Des brutes tes ancêtres !
Mais tout a changé en 1844 avec une invention : les cadres.
C'est la naissance de l'apiculture moderne. On va utiliser des feuilles de cire dites ?gauffrées?. Avec dessus le même dessin que celui que construisent les abeilles elles-mêmes. Du coup elles fabriquent leurs alvéoles sur cette feuille qu'on glisse dans un cadre. Et qu'on aligne précautionneusement dans la ruche.
Blagueuse Le confort moderne quoi.
Et là plus besoin de tout casser pour récolter le miel. On retire simplement les cadres. On les met dans des centrifugeuses (vous voyez ces gros tonneaux?) et on tourne pour faire tomber le miel.
Insolente Ca devient enfin savant.
Encore maintenant on utilise les ruches dites Dadant. Du nom de leur inventeur.
... Et comme les maisons des humains, elles ont plein de formes différentes.
Oui. Des toits pointus ou plats selon le climat. Des ruches étroites en montagne. Larges en plaine.
Aux ateliers de l'abeille ce sont des ruches à toit plat.
Bien sûr, comme ça on peut les empiler les unes sur les autres quand on les transporte. Allez zaza, on leur montre une ruche de plus près.
Retour haut de page